Home Politique Assemblée nationale: validation ce samedi des mandats de 19 élus issus des arrêts de correction d’erreurs matérielles

Assemblée nationale: validation ce samedi des mandats de 19 élus issus des arrêts de correction d’erreurs matérielles

4 min read
0
0

Les 19 députés nationaux repêchés par la Cour constitutionnelle siégeant en matière de rectification d’erreurs matérielles des arrêts proclamant les résultats définitifs des législatives nationales du 20 décembre 2023 vont prendre l’effectivité de leur mandat, ce samedi 11 mai 2024. Une plénière est prévue à l’Assemblée nationale pour la validation de leurs pouvoirs.

Députés nationaux exceptionnels ou députés nationaux chanceux. Appelez les comme vous voulez. Les dix-neuf élus proclamés par la Cour constitutionnelle à l’issue de la procédure de correction d’erreurs matérielles vont devenir véritablement députés nationaux ce samedi. Comme le fait remarquer Talatala, baromètre de l’activité parlementaire et de l’action du gouvernement, cinq d’entre eux n’ont été proclamés ni provisoirement par la Commission électorale nationale indépendante (CENI), ni définitivement par la Cour constitutionnelle dans ses premiers arrêts du 12 février en rapport avec les contentieux électoraux. Leurs noms ont été repris seulement dans les arrêts de rectification des erreurs matérielles.

Ces heureux enfants gâtés de la République sont Francine Kawen Kabwit, élue UDPS/Tshisekedi à Lubudi, dans la province du Lualaba; Joseph Mukendi Kasambayi, élu AAA/A à Lubumbashi, dans le Haut-Katanga; Pierre Mbodina Iribi, élu sur la liste MLC à Irumu, dans la province de l’Ituri; Jacques Titako Ongoki, élu sur la liste UDPS/Tshisekedi à Poko, dans la province du Bas- Uélé et; Joseph Mwina Kiangebeni, élu de Mont-Ngafula, à Kinshasa.

Les 14 autres élus ont été proclamés provisoirement par la CENI avant d’être invalidés par la Cour constitutionnelle dans ses arrêts des contentieux électoraux. Ils ont en définitive été proclamés élus après correction d’erreurs matérielles. Le cas le plus emblématique est celui de Serge Bahati, fils biologique de Bahati Lukwebo et ancien premier secrétaire du bureau provisoire de l’Assemblée nationale.

Il a récupéré son siège dans la circonscription électorale de Kabare, au Sud-Kivu, attribué par « erreur matérielle » à Claude Nyamugabo.

Junior Lomanga

Load More Related Articles
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

RDC: le combat de dignité du Dr Denis Mukwege en faveur de la femme congolaise à travers la réparation de la fistule et du prolapsus dans des villages enclavés

Dans les contrées reculées et les villages isolés de la République démocratique du Congo, …