Home Politique Lambert Mende: «le président de la République a remis de l’ordre dans sa famille politique »

Lambert Mende: «le président de la République a remis de l’ordre dans sa famille politique »

7 min read
0
2

La mosaïque PEP-AAAP est déterminée à jouer son rôle de 3ème force de la Majorité parlementaire de l’Union sacrée de la Nation. C’est dans ce cadre que cette plateforme dirigée par Tony Shiku Kanku a présenté, ce lundi 13 mai 2024, la candidature de l’honorable Antipas Mbusa Nyamwisi au poste de deuxième vice-président du bureau définitif de l’Assemblée nationale. A cette occasion, le député national Lambert Mende, cadre de ladite plateforme, a déclaré que le président Félix Tshisekedi, seule Autorité de référence de la Majorité parlementaire, a remis les pendules à l’heure.

On le sait, les membres du Presidium sortant de l’Union sacrée de la nation (famille politique du Chef de l’Etat) s’étaient partagés entre eux différents postes du Bureau définitif de l’Assemblée nationale comme un héritage familial. A l’exception des Honorables Vital Kamerhe et Tshilumbayi, qui ont été désignés démocratiquement l’un par toute l’USN et l’autre par l’UDPS/Tshisekedi en primaires comme candidats Président et 1er Vice-Président de l’Assemblée nationale, les candidats à d’autres candidatures prétendument par les membres cette méga structure présidentielle ont été désignés sans consulter les sociétaires. Deux membres du présidium, à savoir Jean-Pierre Bemba et Modeste Bahati, ont ainsi imposé respectivement leurs sœur et fils tandis que l’honorable Christophe Mboso, en dépit de sa défaite lors des primaires et de sa seniorité devant lui dicter grandeur, dignité et sagesse, s’est porté carrément candidat au poste de deuxième vice-président !
Une première, s’agissant d’une même election…

Forte de ses 44 députés nationaux, la PEP-AAAP ne s’est pas laissée faire. Selon le député national Steve Mbikayi, après la clameur publique consécutive au ticket concocté par l’ancien Presidium, «la haute Autorité de référence de la famille politique majoritaire a décidé de faire respecter le principe du poids politique des partis et regroupements politiques ainsi que de l’équilibre provincial dans la répartition des postes ».

C’est ce qui a justifié le dépôt de la candidature de l’honorable Antipas Mbusa Nyamwisi au poste de deuxième Vice-président de l’Assemblée nationale.
Après le dépôt de cette candidature, le Député national Lambert Mende Omalanga a expliqué le bien-fondé de la démarche de la PEP-AAAP.

« L’Union sacrée n’a qu’une seule Autorité. C’est le Président de la République Félix Tshisekedi. Il a remis de l’ordre dans sa famille politique. C’est dans ce cadre que nous, PEP-AAAP, nous amenons la candidature de notre collègue Mbusa Nyamuisi pour le compte de la troisième force politique de la Majorité parlementaire du Président Tshisekedi », a déclaré l’élu de Lodja, dans la province du Sankuru, au micro de la RTNC.

Composée des regroupements politiques AAAP, AE, AMSC, AUN et A2R, la PEP-AAAP en a appelé à la solidarité des Députés de la Majorité pour faire subir à l’Honorable Christophe Mboso, qui se déshonore, une deuxième défaite après celle lui infligée par Vital Kamerhe lors des primaires de l’USN.

A noter que plusieurs candidatures ont été déposées à différents postes sauf à celui de Président de l’Assemblée nationale où Vital Kamerhe semble faire l’unanimité.

Jean Pérou Kabouira

Primaires de l’Union sacrée: Mboso, candidat malheureux véritablement malheureux
Load More Related Articles
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Sécurité dans l’est: échangé téléphonique entre Félix Tshisekedi et le président Polonais

La journée du vendredi 24 mai 2024 a été très diplomatique et chargée pour le président Fé…