Home Sécurité Tentative de coup d’État : la CENCO dément tout lien avec le chef des assaillants

Tentative de coup d’État : la CENCO dément tout lien avec le chef des assaillants

4 min read
0
0

Dans un communiqué publié lundi 20 mai 2024, la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO) a réagi aux attaques perpétrées contre le Palais de la nation et la résidence du député national Vital Kamerhe. Elle a condamné ces attaques et apporté la lumière sur ses prétendus rapports avec le chef des assaillants, Christian Malanga.

Quelques heures après l’attaque de la résidence de Vital Kamerhe et la prise d’assaut du Palais de la nation par les combattants de New Zaïre, des images du chef de bande de cette rébellion aux côtés du cardinal Fridolin Ambongo ont été publiées sur les réseaux sociaux.

Tenant compte des rapports tendus de ces derniers mois entre l’église catholique et le pouvoir en place, certaines langues ont déduit que les prélats catholiques auraient apporté leur soutien à Christian Malanga dans son aventure.

Explication de la CENCO:

« Les évêques ont constaté qu’il y a des images qui circulent dans les réseaux sociaux et où figure, aux côtés des évêques et d’autres personnes, le cerveau présumé des attaques, identifié sous le nom de Christian Malanga. Il s’avère que les évêques, dans leur sollicitude pastorale, se laissent approcher, en tous lieux, par n’importe quelle personne humaine, pour des photos ou des vidéos. Ce qui ne signifie nullement l’existence de relations particulières avec ces personnes. Ils condamnent ainsi toute récupération de ces images par des personnes malveillantes à des fins populistes malsaines ».

Christian Malanga pas membre d’une quelconque institution officielle de l’Eglise catholique

Pour éviter toute confusion, le communiqué signé par Mgr Donatien Nshole, secrétaire général de la CENCO, précise ce qui suit:

« Il sied de préciser que ce quidam n’est pas membre d’une institution quelconque officielle de l’Eglise catholique, ni au niveau du Saint-Siège au Vatican à Rome, ni au niveau de l’Eglise locale en RD Congo. Ses actes ignobles n’engagent l’Eglise catholique, ni de près ni de loin ».

Par ailleurs, la CENCO « condamne fermement ces attaques qui ont porté atteinte aux institutions de la République et causé la mort d’hommes ». Elle regrette le fait que les services de sécurité ont été « nargués » et confie les victimes « à la miséricorde de Dieu ».

Jean Pérou Kabouira

RDC: Cinquième tentative de Coup d’Etat déjouée depuis 2004
Load More Related Articles
Load More By Admin
Load More In Sécurité

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

RDC: le nouveau vice-premier ministre de la Défense salue la bravoure des FARDC

Dans sa note d’information lors de la première réunion du Conseil des ministres, ten…