Home Société Agence congolaise de l’environnement: les organisateurs de la grève illégale exposés à des sanctions

Agence congolaise de l’environnement: les organisateurs de la grève illégale exposés à des sanctions

5 min read
0
0

Jusqu’où ira le bras de fer entre quelques agents visiblement manipulés et la direction générale de l’Agence congolaise de l’environnement (ACE)? En réaction à une menace de grève sèche décrétée le 31 mai 2024 par de présumés syndicalistes non autrement identifiés, le DG Delphin Lama Onyangunga rassure que le processus de résolution des problèmes soulevés par le banc syndical est en cours. Il prévient que l’employeur n’hésiterait pas à prendre de mesures draconiennes contre les auteurs d’une grève illégale.

Dans une mise au point parvenue le 2 juin à la rédaction de alternance.cd, le DG de l’ACE rassure que l’employeur est ouvert aux cahiers des charges du syndicat.

« Le litige opposant le banc syndical et l’employeur poursuit, sans désemparer, son processus normal avec succès au près de l’inspection provinciale du ressort, où le compromis est en voie d’être trouvé pour autant que l’employeur s’est trouvé ouvert aux Cahiers de charge du banc syndical. Et de ce fait, l’inspecteur du travail du ressort y est investi pour restaurer le climat social au travail », indique-t-il.

Contrairement aux mensonges allégeant que les agents de l’ACE crèvent, Delphin Lama fait constater que l’employeur s’attelle au paiement des salaires des agents et cadres.
Il salue les efforts des parties prenantes associées pour la restauration d’un bon climat social et de l’ambiance au travail comme naguère.

Légaliste, ce mandataire public persiste et signe que le litige étant pendant au niveau de l’inspection provinciale du travail, les actions sociales sont suspendues.

« Il est déplorable de constater que des individus savamment manipulés, avec un agenda caché, n’ayant ni titre ni qualité, usurpant les fonctions de la délégation syndicale, s’illustrent par des messages anonymes dans différents groupes whatsapp réunissant des cadres et agents de l’Agence congolaise de l’environnement, distillant des messages mensongers, injurieux et haineux à l’endroit du DG et appelant les agents à la grève sèche au mépris de la délégation syndicale », fustige le DG de l’ACE.

Et à Delphin Lama de conclure que « le directeur général informe l’opinion qu’en l’absence d’un document officiel, et si aucune autorité n’a été informée d’une manifestation, celle-ci est illégale. Toute tentative de ce genre sera assimilé à un mouvement illégal dont les auteurs seront sanctionnés conformément aux statuts de l’Agence congolaise de l’environnement

Junior Lomanga

Load More Related Articles
Load More By Admin
Load More In Société

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

RDC: La vérité sur l’objet de la mission du coordonnateur national du P-DDRCS à Kampala

C’est le journal Africa News qui a mis fin aux rumeurs répandues sur la toile ce lun…