Home Nation Tentative de coup d’État: va-t-on juger les 2 prévenus américains en RDC?

Tentative de coup d’État: va-t-on juger les 2 prévenus américains en RDC?

4 min read
0
0

Ce vendredi 7 juin 2024, le procès de la tentative de coup d’État du 19 mai 2024 s’est ouvert à la prison militaire de Ndolo. A la barre, 51 prévenus. Après l’appel nominal et la déclinaison des identités, la question qui est sur toutes les lèvres est celle de savoir quel sera le sort de deux présumés assaillants identifiés comme citoyens américains.

Les prévenus sont poursuivis pour terrorisme, détention illégale d’armes et munitions de guerre, tentative d’assassinat, association des malfaiteurs, meurtre et financement du terrorisme.

Menés par Christian Malanga, ils ont attaqué dans la nuit du 19 mai 2024, la résidence de Vital Kamerhe avant de prendre d’assaut le Palais de la nation, siège officiel du bureau du président de la République, où ils ont fait monter le drapeau de leur New Zaïre. Après un live sur Facebook, ils ont été chassés par les forces de défense qui les ont arrêtés. Leur chef a trouvé la mort pendant l’opération.

Conformément à la procédure pénale, le tribunal militaire de garnison de Kinshasa/Gombe a procédé à l’appel nominal pour identité les prévenus. Il s’avère que deux d’entre eux dont le fils de Christian Malanga sont américains.

Interrogé à ce sujet par nos confrères de Actu30, le colonel Alpha Limbaya, auditeur à l’Auditorat général, a laissé attendre que les lois de la RDC s’appliqueront aux prévenus, sans distinction de nationalités.

« Les lois de la République démocratique du Congo s’appliquent non seulement aux congolais mais aussi aux étrangers qui ont choisi la République pour y habiter ou qui viennent au Congo. Lorsqu’ils commettent des infractions sur le sol congolais, parce que ces infractions sont punies et prévues par les lois congolaises, le code pénal ordinaire, le code pénal militaire, ils sont justiciables devant les juridictions militaires », a-t-il expliqué.

Se projetant dans la suite du procès, il dit espérer que les avocats ne vont pas soulever des exceptions pour dire que ce sont des étrangers et qu’on les juge à l’étranger.

« Ils seront jugés par les juridictions nationales conformément à notre constitution et aux lois de la République démocratique du Congo », a affirmé le colonel Alpha Limbaya. Affaire à suivre.

JPK

Load More Related Articles
Load More By Admin
Load More In Nation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Annulation du projet migratoire entre le Rwanda et le Royaume-Uni: le redoutable lobbying du Dr Denis Mukwege à l’international

Londres a abandonné son projet controversé d’expulser des migrants vers le Rwanda, quelque…