Home Economie Encadrement des recettes et dépenses de l’État: Félix Tshisekedi instruit Judith Suminwa de se servir utilement des recommandations de l’IGF

Encadrement des recettes et dépenses de l’État: Félix Tshisekedi instruit Judith Suminwa de se servir utilement des recommandations de l’IGF

7 min read
0
0

Près d’un mois après la fin des missions d’encadrement dans les entreprises et établissements publics, l’Inspection générale des finances (IGF) est remise au centre de la politique du gouvernement en matière de l’encadrement des recettes et des dépenses publiques d’une part, et de la lutte contre les détournements des deniers publics, d’autre part. Dans sa communication lors de la deuxième réunion du Conseil des ministres, vendredi 21 juin 2024, le président de la République, Félix Tshisekedi Tshilombo, a encouragé la première ministre Judith Suminwa Tuluka à mettre à la disposition des ministres et régies financières, les recommandations de l’IGF.

Le chef de l’Etat a relevé de distorsions liées notamment à la non observance des textes légaux et réglementaires régissant les finances publiques, la violation des dispositions réglementaires sur l’exécution des dépenses, le non-respect de la procédure de la chaîne de la dépense et le non-respect des règles de passation des marchés publics.

Il a noté avec inquiétude, qu’il est inacceptable que ces dysfonctionnements sapent les efforts consentis sous son impulsion pour assainir les finances publiques de l’État et permettre la prise en charge responsable des engagements de l’État définis dans le budget.

Ces mauvaises pratiques, a insisté le président Félix Tshisekedi, ne devraient pas non plus servir de lit à ceux et celles qui veulent pérenniser les antivaleurs et autres pratiques décadentes de corruption, de détournement et d’enrichissement illicite au détriment de notre population.

« L’inspecteur général des finances a été instruit par le président de la République de mettre à la disposition de la première ministre les rapports y relatifs. De son côté, la première ministre a été encouragée à mettre à la disposition des membres du gouvernement, de la Banque centrale du Congo et des mandataires publics en ce compris ceux des régies financières, les recommandations formulées par l’Inspection générale des finances en matière d’encadrement des recettes et des dépenses publiques, de s’assurer du suivi, de la mise en œuvre de toutes les recommandations, d’instruire le ministre du portefeuille à instaurer le contrat des mandataires publics des entreprises bien élaboré pour permettre leur évaluation, instruire le ministre de la justice d’engager la réflexion sur la mise en place d’un parquet financier ayant pour mission de poursuivre de manière spécifique les infractions des détournements des deniers publics », rapporte le compte de la deuxième réunion du Conseil des ministres.

Ce n’est pas tout car, le chef de l’État, soucieux de la nécessité de préserver les acquis obtenus pendant la période de la patrouille financière dans les entreprises et établissements publics, a annoncé une « évaluation globale desdites recommandations » {recommandations de l’IGF} au début de l’année 2025.

Pour rappel, l’inspecteur général des finances, chef de service, Jules Alingete, a annoncé fin mai dernier, à l’Association nationale des établissements publics et entreprises du portefeuille (ANEP), la fin des missions d’encadrements de l’IGF au sein des entreprises et établissements publics.

Il a estimé que les mandataires publics sont suffisamment outillés sur la bonne gouvernance pour appliquer les méthodes apprises pendant le passage des inspecteurs des finances dans leurs entreprises et services publics. Néanmoins, le gendarme financier national a laissé entendre qu’une évaluation interviendra en 2025.

Junior Lomanga

Load More Related Articles
Load More By Admin
Load More In Economie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

RDC: La vérité sur l’objet de la mission du coordonnateur national du P-DDRCS à Kampala

C’est le journal Africa News qui a mis fin aux rumeurs répandues sur la toile ce lun…