Home Economie 750. 000 USD retirés à la caisse du Sénat: le révoltant aveu de Sanguma Temongonde

750. 000 USD retirés à la caisse du Sénat: le révoltant aveu de Sanguma Temongonde

8 min read
0
0

C’est le scandale financier de la semaine, comme les congolais en ont pris l’habitude depuis des années. Il concerne 750.000 dollars américains que l’ancien président intérimaire du Sénat, Sanguma Temongonde Mossai, est accusé d’avoir retirés en mains propres à la caisse, onze jours après la remise et reprise avec le bureau d’âge. L’intéressé reconnaît avoir bel et bien retiré cette somme mais prétend qu’il en avait le droit.

Le réseau social X est en ébullition ce jeudi 4 juillet 2024 depuis la publication d’une photo de Sanguma Mossai assis devant une table de caisse décorée de plusieurs briques des billets de cent dollars.

La légende accompagnant cette image, relayée fidèlement par des influenceurs, journalistes et autres tweetos visiblement motivés dit ceci:

«RDC: Fonds spécial d’intervention du Sénat | Le président ai honoraire #Sanguma Mosaï avait perçu 750.000 $ à la caisse de la Chambre haute le 28 mai 2024, soit 11 jours après la remise et reprise avec le Bureau d’âge du sénat ».

L’intéressé plaide coupable. Sanguma Mossai reconnaît en effet, avoir perçu cet argent mais se justifie.

« Comme je l’ai dit dans un de mes précédents posts, je me reconnais dans cette photo où je suis avec ma collègue questeure du dernier bureau de notre chambre afin de retirer ce qui revenait de droit à ceux qui avaient en charge le bureau du Sénat au mois de mars. En sa qualité de questeure, ma collègue a fait parvenir à chacun des bénéficiaires ce qui lui était dû. Les affectations ont été respectées comme cela est de coutume pour tous les bureaux du Sénat », a-t-il écrit dans une mise au point publiée sur les médias sociaux.

Dans cet exercice périlleux de contre-feux médiatique, l’ex- sénateur du Sud-Ubangi est revenu sur sa correspondance adressée à l’Inspection générale des finances (IGF) au sujet de ce qu’il décrit comme détournement de 8.092.000.000 FC par le Bureau provisoire du sénat.

« Dans ma lettre adressée à l’IGF, je plaide pour l’intérêt de tous les sénateurs. C’est mon engagement et ma conviction. De grâce, ne cédons pas à la diversion ni à la division en faisant le jeu de l’actuel bureau d’âge. Notre sort étant lié, mutualisons plutôt nos forces et nos intelligences pour nous faire payer et ça sera justice pour chacun de nous. Je compte sur la bonne compréhension et l’engagement effectif de chacun et du comité mis en place pour le suivi des intérêts des sénateurs honoraires afin de faire triompher ensemble notre cause commune », a conclu Sanguma Mossai Temongonde.

Sur les réseaux sociaux, de congolais affichent ouvertement leur colère. Certains estiment qu’après s’être partagé la bagatelle somme de 750.000 USD, l’ex-président intérimaire du Sénat et ses anciens collègues devraient carrément se taire.

A l’instar de Paul Kagame, le Vice-président du Kenya se moque (impunément) de la RDC

D’autres se demandent comment un individu, président de la chambre haute du parlement soit-il, peut-il être autorisé à percevoir en mains propres une telle somme sans passer par le circuit bancaire.

D’autres encore crient à la mauvaise foi de Sanguma, de surcroît professeur ordinaire et pasteur.

«Alors qu’il a entrepris de dénoncer « une malversation des fonds qui étaient pourtant consignés dans le procès verbal de remise et reprise effectuée le 17 mai 2024 entre le Bureau sortant et le Bureau provisoire de la 4ème législature », il a attendu que son image soit publiée sur les réseaux sociaux pour reconnaître qu’il a empoché lui aussi une bonne partie de la somme détournée selon ses allégations », note avec grand étonnement un fidèle de l’Eglise du Christ au Congo (ECC), 51 ème CEUM dont Sanguma est président et représentant légal honoraire.

Pami Halele

Joseph Kabila: Les enjeux d’une présence historique du Sénateur à vie au Sénat
Load More Related Articles
Load More By Admin
Load More In Economie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Annulation du projet migratoire entre le Rwanda et le Royaume-Uni: le redoutable lobbying du Dr Denis Mukwege à l’international

Londres a abandonné son projet controversé d’expulser des migrants vers le Rwanda, quelque…