Home Economie Économie nationale: la recette de Mukoko Samba pour « améliorer le pouvoir d’achat du congolais »

Économie nationale: la recette de Mukoko Samba pour « améliorer le pouvoir d’achat du congolais »

6 min read
0
0

« La gestion économique de la République démocratique du Congo (RDC) 64 ans après l’indépendance : rétrospective et prospective », tel est le thème principal de la conférence organisée ce samedi 6 juillet, par la faculté des sciences économiques et de gestion de l’Université de Kinshasa (Unikin).

Invité comme intervenant, le vice-premier ministre, ministre de l’Economie nationale a été chargé de plancher sur le thème : « Économie congolaise de 2024 à 2028 : espoirs ou désespoirs ».

Professeur d’économie, Daniel Mukoko Samba a d’abord fait le diagnostic de la situation économique de la RDC depuis l’indépendance, avant de parler des ambitions du gouvernement congolais, mais surtout des priorités que s’est assigné son ministère.

« Le gouvernement congolais a pris l’engagement de ramener la RDC au rang des Pays à revenu intermédiaire à tranche Inférieure (PRITI) à l’horizon 2030« , a-t-il affirmé.

Pour qu’elle décolle sur le plan économique, a souligné le vice-premier ministre à l’Economie nationale, « la RDC doit opérer des choix stratégiques et cela, loin des querelles politiques ».

Parmi les stratégies à mettre en branle, DMS (pour Daniel Mukoko Samba) croit qu’il faut d’abord développer le capital humain, créer des centres de formation des jeunes…

Destitution de Jean-Marie Kalumba: Les politiques jubilent, la population attend toujours ses chinchards

Aussi, il a mis un accent sur la mise en place des infrastructures, colonne vertébrale pour penser à un développement efficace.

Neutraliser des démons pour appliquer les six engagements du chef de l’Etat

DMS soutient que pour mettre en pratique les six engagements du chef de l’Etat, repris dans son programme rendu public le jour de son investiture, le gouvernement congolais, conduit par la première ministre Judith Suminwa Tuluka, doit neutraliser certains démons. Il a cité notamment le coup élevé de la vie, la dépendance envers les importations des produits alimentaires, l’état infantile du système financier national, la multiplicité des taxes, la dollarisation de l’économie nationale…

A ce sujet, le VPM en charge de l’Economie nationale a rappelé que dans ses engagements, le président Félix Tshisekedi a insisté sur la lutte contre le coût élevé de la vie, la levée des entraves pour améliorer le pouvoir d’achat.

Que faire pour atteindre les objectifs qu’il s’est fixé à la tête du ministère de l’Economie nationale ?
Pour répondre à cette question, le Pr Daniel Mukoko Samba a énuméré ses priorités résumées en quatre points.

Primo : le redressement productif visant trois objectifs stratégiques (la sécurité alimentaire, la transformation des produits locaux et la diversification des importations).

Secundo : la levée des entraves à l’amélioration du pouvoir d’achat.

Tertio : soutenir l’économie informelle (identifier, encadrer, soutenir ces jeunes qui se débrouillent dans la rue).
Quarto : financer l’économie.

Pour ce faire, le numéro un de l’Economie nationale a lancé un appel à la solidarité gouvernementale pour accompagner et faire aboutir les six engagements du chef de l’Etat, Félix-Antoine Tshisekedi.

Pami Halele

Guy Loando : Le ministère de l’aménagement du territoire pour diluer sa Fondation Widal?
Load More Related Articles
Load More By Admin
Load More In Economie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Annulation du projet migratoire entre le Rwanda et le Royaume-Uni: le redoutable lobbying du Dr Denis Mukwege à l’international

Londres a abandonné son projet controversé d’expulser des migrants vers le Rwanda, quelque…