Home Politique Loi sur la CENI: En mode combattant, André Mbata tacle Fayulu et Muzito

Loi sur la CENI: En mode combattant, André Mbata tacle Fayulu et Muzito

6 min read
0
0

Le Président de la Commission politique administrative et juridique de l’Assemblée nationale a répondu aux critiques sur la proposition de loi sur la réforme de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI).

Alors que la commission qu’il dirige est accusée notamment d’avoir retiré les dispositions qui devraient renforcer la dépolitisation de la CENI, André Mbata s’en est pris particulièrement au tandem Martin Fayulu-Adolphe Muzito, lui reprochant de se contenter de critiques à vide sans faire des propositions concrètes.

Intrépide défenseur du pouvoir, le Député national André Mbata trouve toujours des arguments lorsqu’il s’agit de répondre aux adversaires de Félix Tshisekedi.

Et, ce n’est pas le poste de Président de la Commission PAJ de l’Assemblée nationale qui lui mettra de l’eau dans la bouche afin de se taire face aux critiques. Au contraire, cet élu de l’UDPS profite de son nouveau statut pour bien répondre à ceux qui trouvent que le pays a pris une tournure dictatoriale.

Les opposants Martin Fayulu et Adolphe Muzito en ont pris pour leur compte.

Il y a semaine, ils ont dénoncé le fait que les dirigeants actuels du pays, dont le Président de l’Assemblée nationale, Christophe Mboso N’kodia, travaillent selon eux, pour la politisation de la CENI. Ils ont accusé la Commission PAJ de vouloir instaurer, en confiant la présidence de la centrale électorale à la société civile, une « nouvelle dictature en République Démocratique du Congo ».

Au cours d’une conférence de presse qu’il a tenue ce vendredi 11 juin 2021, André Mbata leur a répondu.

Il a d’abord fait remarquer que contrairement à l’autre aile de Lamuka composée du MLC et de Ensemble, qui ont déposé leurs amendements lors de l’examen de cette proposition de loi, l’aile radicale (Fayulu et Muzito) n’avait pas déposé ses amendements alors qu’un délai de 48 heures avait été accordé à tous les camps pour le faire.
« D’abord, nous avons des problèmes. Lamuka c’est qui? Le Mouvement de Libération du Congo fait partie de Lamuka, Ensemble fait aussi partie de Lamuka. Je ne sais pas de quel présidium vous parlez. Nous qui suivions la presse, nous constatons que le MLC a fait des propositions, elles ont été tenues en compte, il fait aussi partie de Lamuka…», a-t-il rétorqué.

Lire aussi

Controverse autour de la loi sur la réforme de la CENI : Bahati appelé à s’inspirer de la sagesse de Léon Kengo

A en croire le Président de la Commission PAJ de l’Assemblée nationale, à partir du moment où 336 députés nationaux ont voté pour presque à l’unanimité, et presque par acclamations, la « Commission de l’Assemblée nationale est sûre que la loi va nous amener des bonnes élections ».

Par ailleurs, il n’y a pas que Lamuka aile Fayulu et Muzito qui ont critiqué l’adoption de cette loi par l’Assemblée nationale. L’église du Christ au Congo(ECC) a par exemple parlé d’un « coup d’État contre la République ».

RD44

Dans la même catégorie

Réforme électorale : Christophe Lutundula exige l’alignement de sa proposition de loi gelée par Mabunda