Home Politique Fin de la distraction créée par « Ba supporters Bagangi »: MPR révolutionne les consciences avec « Nini Tosali te »

Fin de la distraction créée par « Ba supporters Bagangi »: MPR révolutionne les consciences avec « Nini Tosali te »

6 min read
0
0

C’est une chanson que tout congolais consciencieux est encouragé à écouter plus d’une fois, quelles que soient ses convictions politiques. Elle porte la signature du groupe musical « Musique Populaire de la Révolution » (MPR). Elle résume le désarroi et le désespoir d’un peuple qui se sent trahi par ses dirigeants depuis des décennies.

« Nini Tosali Te » en français « Qu’est ce que nous n’avons pas fait » évoque les réalités d’une société congolaise plongée dans la misère et la souffrance et, qui attend désespérément son heure pour vivre normalement.

A travers ce single, le duo Kinois que compose Yuma Dash et Zozo Machine résume l’incapacité des régimes qui se sont succédés en RDC( de Mobutu Sese Seko aux Kabila père et fils jusqu’ à Félix Tshisekedi) à apporter des réponses aux préoccupations légitimes du peuple congolais.

Ils se mettent dans la peau d’un bon Kinois à qui on répète chaque jour qu’il faut beaucoup prier et gêner, sans oublier d’étudier pour gagner sa vie. Se voulant fidèle à l’atmosphère de Kinshasa, MPR fait défiler dans son clip les images des kinois qui passent des jours à implorer la miséricorde divine dans les églises et à faire le tour des bureaux en quête d’un boulot qui n’arrive pas.

Ce, après avoir décroché des diplômes universitaires pour lesquels les parents ont dû se couper en plusieurs morceaux.

Pour ne rien arranger, ce groupe dont le sigle évoque l’ancien parti-Etat sous la dictature du Maréchal Mobutu, MPR (le Mouvement Populaire de la Révolution), a mis en scène des familles qui peinent à trouver à manger après avoir épuisé toutes les voies indiquées pour réussir.

Sur le plan musical, « Nini Tosali Te » est un véritable ovni dans l’univers sonore congolais. Ses auteurs confirment la révolution qu’ils apportent dans la musique congolaise, en utilisant un phrasé rap plus proche du flow que du chant, sans Mabanga(dédicaces), qui rythment habituellement les chansons des musiciens congolais.

Fin de buzz pour « Ba supporters Ba ngangi »

Cette chanson rappelle le single intitulé « Na ndenge ya mabe te » d’un autre crieur public, Alain Chirwisa dit Alesh.

Ce rappeur interpelle les autorités sur les différents maux sociaux qui touchent la République Démocratique du Congo, notamment l’insécurité, le chômage…et la corruption, leur demandant de tenir leurs promesses faites à la population lambda, abandonnée à son triste sort.

« Nini Tosali te » vient mettre fin au buzz créé par le slogan « Ba supporters Ba ngangi », en français « les supporters crient », sorti d’un jeune artiste kinois. Si ce slogan a rapidement été récupéré par les militants des partis politiques, essentiellement pour des fins propagandistes, le dernier opus de MPR appelle à une profonde réfléxion sur la condition de vie des congolais. Doit-on continuer à applaudir et à crier pour ceux qui en réalité ne répondent pas aux attentes du peuple? La réponse est claire.

RD44

Load More Related Articles
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

RDC: légère baisse des prix des carburants dans la zone ouest

A travers un arrêté signé le 23 mai 2024, le vice-premier ministre ad intérim de l’E…