Home Politique Robert Ngambi au sujet du rapprochement entre le Palu et le MLC: « Notre volonté est de fédérer autour d’un candidat Président de la République »

Robert Ngambi au sujet du rapprochement entre le Palu et le MLC: « Notre volonté est de fédérer autour d’un candidat Président de la République »

8 min read
0
0

Le Coordinateur de la cellule de communication du Parti Lumumbiste Unifié (Palu) envisage avec optimisme le rapprochement entre ce parti et le Mouvement de Libération du Congo (MLC). Dans une interview accordée à Alternance. Cd, il a expliqué les raisons de l’ouverture des pacerelles d’échange et d’information entre la formation chère au Patriarche Antoine Gizenga et celle de Jean Pierre Bemba. A l’en croire, le Palu aura plusieurs alliés qui, jouiront de l’autonomie en matière de la députation nationale.

Alternance: Qu’est-ce qui motive le rapprochement le Palu et le MLC?

Robert Ngambi : La lecture de ce qui se passe c’est en perceptive des événements politiques. Aujourd’hui en RDC, les alliances, les rencontres ou même les regroupements politiques sont déterminés par ce qu’on appelle le système électoral mais également les enjeux électoraux définis par le système électoral.
Dans un système électoral où l’élection présidentielle est en deux tours, le comportement politique est aussi déterminé à cette pratique politique. L’actuel système politique tel que révisé en 2011, une élection présidentielle en en un tour mais également à la majorité simple. Cela veut que les partis politiques qui sont des acteurs politiques et des acteurs électoraux tiennent compte de pratiques instituées par la constitution.
Les déclarations de soutien à une candidature ou la définition des enjeux en perceptive est défini par rapport à ce système électoral. Vous pouvez ne pas être de même idéologie politique mais, vous avez la volonté de faire une déclaration de soutien à apporter à un candidat Président de la République. Vous n’allez pas entendre le moment venu. Vous pouvez le faire pour des raisons de mobilisation en faveur d’un tel candidat au besoin de déterminer les enjeux à l’issue du vote.

Quel est l’objectif de ce rapprochement?

Le PALU n’aura pas qu’un seul allié le MLC, il a va évoluer comme un regroupement politique, de même pour le PALU. Il y aura d’autres regroupements politiques qui auront une autonomie en matière de la députation nationale. Notre volonté est de fédérer autour d’un candidat président de la République. N’empêche que les deux parties aient des candidats mais ce qui est vrai, il y aura des discussions pour arriver à des concessions. Le PALU et le MLC ont ouvert des pacerelles d’échange et d’information politique jusqu’à ce qu’ils arriveront réellement à la matérialisation par la signature d’une charte pour des fins électorales. Mais, pour l’instant nous sommes aux principes de départ.

Pourquoi le Palu a tourné le dos à Kabila alors qu’en 2006 vous aviez traité Bemba de capitaliste?

Joseph Kabila ne sera pas candidat parce que la constitution le lui interdit. Il a un parti politique qui s’appelle le PPRD et, en 2006 nous étions allés vers lui comme candidat président de la République pas pour être membre de son parti.
En 2011 quand il avait encore la possibilité de se représenter et d’avoir un deuxième mandat, nous l’avions soutenu. Pour l’instant, c’est Kabila qui doit soutenir le candidat du PALU qui est un patrimoine de nationalistes dans la continuité de la gauche à gérer le pouvoir. Se retrouvant dans l’impossibilité de se représenter, il revient à Kabila et à sa famille politique de répondre au message de Gizenga de soutenir le candidat du PALU.

Quelles sont les chances de réussite de cette possible alliance?

C’est la volonté de parties parce qu’une alliance n’a pas des contraintes mais elle s’exécute sur la bonne foi et la volonté des parties signataires. Cela ne sera pas une surprise si l’on annonce demain formellement que les pacerelles d’échange et d’information ont abouti à un acte concret, soit de cogestion après la victoire et on déterminerait le format de cette cogestion. Une fois abouti ce sera traduit à travers un acte volontaire signé entre les parties.

Interview réalisée par LPA

Charger plus d'articles connexes
Load More By Patrick Lokala
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

Christelle Vuanga : «Le gouvernement de la RDC devrait encourager les entreprises qui engagent les personnes handicapées»

L’Assemblée nationale a déclaré, au cours de la séance plénière du vendredi 29 mai 2…