Home Politique Redevabilité et transparence: Clément Kuete relance la revue Le Portefeuille

Redevabilité et transparence: Clément Kuete relance la revue Le Portefeuille

7 min read
0
0

Être informé sur les activités des entreprises et structures du Portefeuille de l’État n’est plus un souci. La Revue Le Portefeuille est de nouveau disponible après plusieurs années d’interruption. Le numéro de relance a été officiellement lancé, ce vendredi 05 mars 2021, par le Ministre du Portefeuille, Prof Clément Kuete Nyimi Bemuna, au cours d’une cérémonie tenue à Pullman Kinshasa Grand Hôtel.

C’est une Revue riche en informations à caractère économique et financier, qui va certainement aider les chercheurs, investisseurs et décideurs politiques.
Ce numéro contient entre autres les chiffres des indicateurs de performance de chaque entreprise du Portefeuille pour les exercices 2016, 2017 et 2018, de manière individuelle.

On y trouve des analyses d’experts, de reportages dans les entreprises du Portefeuille et bien d’autres matières exclusivement liées aux entreprises du Portefeuille.

Le Superviseur reçoit de l’éditeur un exemplaire de la revue

Superviseur de la Revue Le Portefeuille, le Président du Conseil Supérieur du Portefeuille, Norbert Nkubu Eluna, a présenté, sous forme d’un exposé, la rubrique « Portefeuille en chiffres », qui donne des indicateurs de performance économique et financière des entreprises publiques transformées en sociétés commerciales.

Des informations de première main

Éditeur et aussi rédacteur, le Ministre du Portefeuille a dans son discours, recensé les difficultés auxquelles les entreprises de son secteurs sont confrontées et les efforts qu’il a fournis, durant son mandat, pour changer la donne.

Prof Clément Kuete a expliqué que cette revue va permettre à l’opinion nationale et internationale de juger les gestionnaires des entreprises du Portefeuille de l’Etat, partant des indicateurs de performances qui y seront publiés régulièrement.
« La revue que j’ai l’honneur de vous présenter ce jour contient des informations de première main en rapport avec le Portefeuille de l’Etat aussi bien en termes de stratégies que du développement », a-t-il déclaré.

Dans son éditorial, le patron du Portefeuille a martelé sur la nécessité de poursuivre et d’achever la réforme des entreprises du Portefeuille de l’Etat. Il a relevé que la transformation des entreprises publiques en sociétés commerciales n’a pas été suffisante pour relancer la croissance. Il faut travailler sur leur équilibre financier dans le cadre de la deuxième phase de la réforme qu’est la stabilisation.

Par ailleurs, tout au long de son mandat à la tête du ministère du Portefeuille, il a mis l’accent sur le nouveau type de gouvernance.

Pour ce faire, il a encouragé les gestionnaires de ces entreprises à travailler pour inverser la tendance en termes de chiffres de performances. Il a insisté sur la nécessité de régler les dysfonctionnements structurels, qui font par exemple, qu’il ait une augmentation de charges dans beaucoup d’entreprises alors que la production ne suit pas.

D’où pour Prof Clément Kuete, il faut réformer le cadre juridique et structurel afin notamment de normaliser le fonctionnement de ces entreprises pour une bonne gouvernance.

Il affirme qu’il faut remettre le Conseil d’Administration de chaque entreprise à sa place, pour éviter des interférences dans les attributions de la Direction Générale.

Satisfait de s’être acquitté, à travers la relance de la revue Le Portefeuille, du devoir de la redevabilité des entreprises publiques et du partage des stratégies pour le développement et la relance de leurs activités, Prof Clément Kuete a pris de dispositions pour assurer la pérennisation de cette revue.

À cet effet, il a remis, à titre symbolique, au Superviseur, des outils informatiques dont un lot important d’ordinateurs, des intrants et de gilets de presse pour les journalistes.

La publication du prochain numéro de la revue Le Portefeuille est prévue pour le mois de juin 2021. Il contiendra entre autres, selon les orientations de son éditeur, les contrats signés par différentes entreprises du Portefeuille, question de démasquer celles qui maquillent les chiffres.

RD44

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

Gouvernement Sama Lukonde : Les principaux enseignements à retenir

Après deux mois d’une longue attente marquée par des rumeurs allant dans tous les sens, le…