Home Politique Désignation du Président de la CENI : Denis Kadima dénonce des affirmations « honteuses » à son encontre

Désignation du Président de la CENI : Denis Kadima dénonce des affirmations « honteuses » à son encontre

5 min read
0
0

Communiqué de presse

Suite à la publication d’allégations selon lesquelles des « mouvements citoyens » auraient produit un communiqué sur des « tentatives de corruption » dans le processus de désignation du président de la CENI, M. Denis Kadima dément avec la plus grande fermeté ces affirmations mensongères mettant en cause son honorabilité.

Contenus SponsorisésÀ Découvrir Aussi
Le Canada est constamment à la recherche d’immigrants qualifiés !
Canada Immigration Express
par Taboola
Selon cet article, qui ne présente ni l’identité des mouvements citoyens en question, ni les références du communiqué que ces derniers auraient produit, M. Kadima ferait des « promesses de véhicules 4×4 et de grosses sommes aux confessions religieuses » et serait soutenu par un « milliardaire », non autrement identifié dans ledit article.

Ces affirmations sans fondements et honteuses ont pour seul objectif de dénigrer et calomnier une candidature sérieuse.

Les allégations selon lesquelles M. Kadima a porté des accusations et plaintes contre des chefs religieux sont tout aussi fausses et ne peuvent être prouvées par aucun support écrit, audio ou vidéo. Cela, pour la bonne et simple raison que ces plaintes n’existent pas.

M. Kadima ne s’est jamais proclamé candidat d’un quelconque politicien, dans la mesure où il peut objectivement se prévaloir d’une solide expertise, expérience et de valeurs de probité, d’intégrité et de crédibilité pour diriger la CENI.

Son parcours et ses résultats, la confiance des partenaires au plus haut niveau dans le domaine électoral, ainsi que ses contributions aux processus electoraux en RDC sont suffisamment éloquents, vérifiables et ne laissent aucun groupement politique sérieux indifférent.

M. Kadima a été déjà informé que plusieurs entreprises criminelles de calomnies et accusations de ce type sont en préparation pour être déversées dans la presse et les réseaux sociaux au fil du temps.

Il se réserve le droit de saisir la justice afin d’obtenir non seulement la condamnation de l’auteur des imputations dommageables dont il est victime, mais aussi la réparation du préjudice qu’il a subi à la suite desdites imputations.

Le candidat Denis Kadima garde toute sa confiance à l’égard des confessions religieuses et ne saurait être auteur d’un outrage consistant à corrompre des hommes de Dieu.

Il en appelle à ce que seuls les critères de compétence, d’expertise, d’expérience, de crédibilité et d’intégrité morale prévalent pour ce processus, et qu’aucun congolais ne soit discriminé pour ses origines ethniques ou sur la base d’accusations calomnieuses et mensongères.

Fait à Kinshasa le 14 mai 2021

Jean Michel Matondo, Equipe de Communication du candidat Denis Kadima

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

VACCIN « malembement »: Chronique littéraire du Prof Yoka

D’après mon patron le ministre en charge des Questions Statistiques et Tactiques, les chif…