Home Politique Assainissement des représentations diplomatiques : La commission interministérielle mise en place par Lutundula remet son rapport final au gouvernement

Assainissement des représentations diplomatiques : La commission interministérielle mise en place par Lutundula remet son rapport final au gouvernement

9 min read
0
1

La Commission Interministérielle chargée du suivi de la situation des missions diplomatiques et postes consulaires ainsi que des paiements des contributions de la RDC aux organisations internationales a clôturé ses travaux entamés en juin dernier. Elle a remis, ce lundi 09 août 2021, le rapport final au gouvernement représenté par le Vice-premier ministre, ministre des Affaires étrangères, Christophe Lutundula Apala, Ministre d’Etat au Budget, Aimé Boji Sangara et le Ministre des Finances, Nicolas Kazadi au cours d’une cérémonie officielle.

Dans le but de proposer au gouvement des solutions rapides et durables aux problèmes des loyers, arriérés de salaire, frais de soins médicaux et funéraires ainsi celui du rapatriement des diplomates congolais bloqués à l’étranger, le Vice-premier ministre en charge des Affaires étrangères, Christophe Lutundula Apala Pen’Apala avait lancé, le 26 juin dernier, les travaux de la commission interministérielle des experts de son ministère, des finances et du Budget(Lire l’article Dysfonctionnements dans les missions diplomatiques de la RDC : Christophe Lutundula s’active pour des solutions idoines)

Après cinq semaines de travail, ladite commission a adopté une série de recommandations qui ont été remises aujourd’hui au gouvernement.

Il s’agit entre autres de l’engagement des ministres sectoriels à traiter avec diligence et constance les dossiers relatifs au contentieux financier des Ambassades et consultant ainsi qu’aux contributions aux organisations internationales ; la mise en place d’une commission mixte permanente chargée du suivi de l’assainissement de la situation financière des missions diplomatiques et postes consulaires ainsi que les contributions aux organisations internationales ; le déploiement progressif dans tous les postes diplomatiques où il n’existe pas d’attachés financiers des comptables publics en vue de suivre et justifier les mouvements des fonds collectifs pour leur disposition par le Trésor public ; rappel à tous les chefs de mission diplomatiques de se soumettre à la reddition des comptes et la transmission à la commission mixte permanente des contrats de bail actualisés des Ambassades et Consultant généraux pour paiement des créances et en cas de résiliation des contrats, annexer ces derniers pour suivi d’apurement d’éventuels arriérés.

La commission mixte propose aussi l’institution au sein du Cabinet du Vice-premier ministre des affaires étrangères, d’une cellule financière chargée du suivi des paiements dus aux Ambassades, Consulats et organisations internationales, laquelle travaillera en étroite collaboration avec la commission mixte; l’examen de l’option de recourir, en cas d’insuffisance de la trésorerie publique, aux partenaires extérieurs pour une levée de fonds en vue d’apurer tout le contentieux ou encore l’actualisation par le VPM des Affaires étrangères, de la circulaire portant fixation et limitation du nombre des engagés locaux par les Ambassades en fonction de l’importance de ces dernières et de leurs besoins préalablement déterminés.

Elle propose également une réduction ou regroupement des Ambassades et condtlats selon les intérêts du pays ; le rappel par le Vice-premier ministre des Affaires étrangères, aux Ambassades et consulats de l’obligation de verser au compte du Trésor les recettes des passeports et visas et interdiction de les consommer à la source et recommande au ministre des Finances de communiquer aux Ambassades et consultant les numéros des comptes du Trésor public dans lesquels ils devront verser les recettes collectées.

Les officiels appelés à s’acquitter de leurs factures lors de leurs passages dans les aéroports des pays étrangers

La commission mixte Affaires étrangères, budget et finances propose un paiement rapide d’un accomote forfaitaire de cinq millions de dollars américains, un million trois cent mille euros et trois cent cinquante et un mille Francs CFA au titre des arriérés des salaires des engagés locaux de différentes Ambassades et consulats généraux « en vue d’envoyer un signal clair de la volonté politique et de la détermination du pays à assainir la situation de ses représentations diplomatiques et consulaires ».

La commission mixte recommande vivement aux officiels congolais de passage aux aéroports des pays étrangers « à s’acquitter, pour l’honneur du pays et leur crédibilité, de leurs factures avec leurs frais de représentation » et au gouvernement de réduire le nombre ou de retirer carrément la RDC de certaines organisations internationales sans intérêt réel.

Avec la remise de ces recommandations au gouvernement, le Warrior Christophe Lutundula vient de gagner une première manche dans sa lutte pour assainir les représentations diplomatiques et consulaires de la RDC. Il reste la mise en exécution.

ALT.

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

Vienne : José Mpanda a mené un lobbying pour le redémarrage du réacteur Trico II

Le Ministre de la Recherche Scientifique et Innovation technologique, Me José Mpanda Kaban…