Home Politique Assemblée nationale : La Commission défense et sécurité audtionne Rose Mutombo ce lundi sur l’état de siège

Assemblée nationale : La Commission défense et sécurité audtionne Rose Mutombo ce lundi sur l’état de siège

5 min read
0
0

La Commission défense et sécurité de l’Assemblée nationale auditionne, ce lundi 9 août 2021, la Ministre d’Etat à la Justice et Garde des Sceaux, Rose Mutombo. Cette audition s’inscrit dans le cadre de l’évaluation de l’état de siège en vigueur dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri depuis le 6 mai dernier.

Après avoir voté la prorogation de l’état de siège pour la cinquième fois, l’Assemblée nationale poursuit son évaluation sur tous les plans. La Commission défense et sécurité que préside le Député national Bertin Mubonzi s’y atèle.

Hon. Bertin Mubonzi, Président de la Commission Défense et Sécurité lors de l’audition du Min. Défense

A cet effet, elle a auditionné, le 5 août dernier, le Ministre de la Défense nationale, Gilbert Kabanda, accompagné du Chef d’état major général des Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC).

Le Ministre de la Défense et sa collègue de Relation avec le Parlement devant la Commission Défense et sécurité

Après avoir présenté la situation sur terrain, il a sollicité et obtenu 48 heures pour revenir répondre aux préoccupations des députés nationaux. Depuis, il n’a pas été revu au Palais du peuple.

En attendant l’audition du Vice-premier ministre en charge de l’Intérieur, sécurité, décentralisation et affaires coutumières, Daniel Aselo, place ce lundi à l’audition de la Ministre d’Etat à la Justice et Garde des Sceaux.

Rose Mutombo sera certainement interrogée sur la marche de son secteur dans les deux provinces actuellement administrée du sommet à la base par les militaires.

La situation de la protection des civils jugée préoccupante par le BCNUDH

Cette série d’auditions de membres du gouvernement intervient dans un contexte où le Bureau conjoint des Nations Unies aux droits de l’homme (BCNUDH) a publié son rapport semestriel, qui s’est apesanti sur les deux premiers mois de l’état de siège en Ituri et au Nord-Kivu.

Il y est notamment écrit que « pour l’heure le BCNUDH n’a pas constaté un impact significatif de l’état de siège sur la protection des civils ».

Tout en saluant des neutralisations et redditions de combattants de groupes armes, cet organe des Nations Unies note que « les attaques contre les civils, dans leurs maisons et leurs fermes ainsi que sur les axes routiers, se sont multipliées dans les provinces sous état de siège ».

La situation est jugée « particulièrement préoccupante » dans les territoires d’Irumu en Ituri et de Beni au Nord-Kivu.

ALT.

Lire aussi

État de siège : La commission défense et sécurité de l’Assemblée nationale met en place des mécanismes de suivi et évaluation

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

Vienne : José Mpanda a mené un lobbying pour le redémarrage du réacteur Trico II

Le Ministre de la Recherche Scientifique et Innovation technologique, Me José Mpanda Kaban…