Home Politique Passeports biométriques: La signature du contrat de production avec un nouveau producteur pourrait intervenir fin mai 2022

Passeports biométriques: La signature du contrat de production avec un nouveau producteur pourrait intervenir fin mai 2022

4 min read
0
1

Le gouvernement de la République Démocratique du Congo n’envisage pas de poursuivre le contrat avec la société LOCOSEM chargée de la production des passeports biométriques. C’est ce qui ressort des conclusions des travaux du Comité de Suivi et d’évaluation du contrat de service signé en octobre 2020 avec cette société. Le Vice-premier ministre, ministre des Affaires étrangères, Christophe Lutundula Apala, a informé au gouvernement, lors de la trentième réunion du Conseil des ministres dirigée le vendredi 26 novembre 2021 par le Premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde, que LOCOSEM n’a pas pu mettre à la disposition du comité de suivi les données relatives aux réalisations de son investissement.

Selon le compte rendu du conseil des ministres fait par Patrick Muyaya, Ministre de la communication et Médias et porte-parole du gouvernement, le chef de la diplomatie congolaise a indiqué que la commission conjointe de suivi Finances-Affaires étrangères a également noté que LOCOSEM a livré les passeports attendus au terme du contrat.

« Cependant, a-t-il nuancé, elle n’a pas livré l’intégralité d’équipements et matériels convenus et prévu dans son plan d’investissement ».

Christophe Lutundula a fait savoir au Conseil des Ministres que face à cette situation, le comité de suivi a obtenu de la société LOCOSEM l’engagement d’exécuter cette obligation contractuelle, en remettant au gouvernement lesdits équipements et matériels avant la signature de l’avenant négocié pour proroger le contrat.

« Ladite nouvelle prorogation s’est donc imposée, en attendant l’aboutissement de la procédure d’appel d’offre en cours pour la signature d’un nouveau contrat de production des passeports. Ce qui va éviter tout arrêt préjudiciable de ce document de voyage obligatoire à l’extérieur du pays », a rapporté Patrick Muyaya.

Citant le VPM Lutundula, le Porte-parole du gouvernement a conclu que « la conclusion d’un nouveau contrat de production des passeports pourrait intervenir fin mai 2022 et le nouveau producteur aura ainsi quatre mois pour s’installer et démarrer la fourniture des passeports fin septembre 2022, date de l’expiration de l’Avenant au contrat avec LOCOSEM ».

ALT.