Home Politique RDC : Le CASC apporte son soutien à l’Union sacrée pour la Nation

RDC : Le CASC apporte son soutien à l’Union sacrée pour la Nation

6 min read
0
0

Le Collectif d’Actions de la Société Civile( CASC), une plateforme regroupant des organisations formelles de la société civile, des Mouvements citoyens ainsi que des organisations féminines, a suivi avec intérêt soutenu l’adresse du Chef de l’Etat à la nation, du dimanche 6 décembre 2020.

Pour les membres de cette structure, ce discours historique qui était tant attendu par tous, est porteur d’espoir à l’ensemble du peuple congolais, qui croupit dans la misère depuis des décennies et qui, en avait assez avec la gestion calamiteuse du régime précédent, géniteur du FCC avec son alternance partielle dont est issue l’indigeste coalition FCC-CACH au pouvoir en République Démocratique du Congo.

A en croire la coordination du CASC, le Président de la République, en sa qualité de Garant du bon fonctionnement des institutions, ayant lui aussi constaté l’impossibilité à réaliser correctement sa vision d’un Congo nouveau, mettant au centre de son action le peuple congolais, cristallisé dans le sacro-saint slogan « Le Peuple d’abord » .

Pour CASC, l’opinion tant nationalequ’internationale a constaté que l’actuelle coalition, constituée de certains nostalgiques des vieilles pratiques inhumaines et immorales est contreproductive pour le développement du pays notamment, faisait obstacle à la matérialisation du changement voulu par le peuple.

Ainsi, le CASC est monté au créneau et dans ses plusieurs communiqués et correspondances antérieurs, n’a cessé de demander au Chef de l’Etat de convoquer un dialogue National et Inclusif pour permettre à toutes les forces vives de la nation de proposer elles aussi, leurs points de vu de proposer de pistes des solutions dans l’objectif de décrisper le climat politique, sécuritaire et socio-économique du pays, qui ne cessait de s’empirer au jour le jour par des querelles intestines entre les camps membres de la défunte coalition au pouvoir, qui sera inscrite en lettre morte dans les annales de la République.

Le CASC congratule le Chef de l’Etat pour le sursaut patriotique et son sens du devoir, manifesté pour avoir engagé les récentes consultations qui sont manifestement un dialogue national équivalent à celui voulu par le CASC, autour de sa personne.  
Ces consultations ont permis au Chef de l’Etat de recueillir les différentes recommandations lui proposées par le peuple qui l’a porté à la magistrature suprême.

Le CASC note avec satisfaction que dans son adresse du 6 Décembre 2020, le Chef de l’Etat a réitéré son engagement solennel à ne pas trahir son serment, la nation congolaise ainsi que le peuple qu’il tient à servir désormais ; et indiquant la fin de la coalition, un informateur sera nommé pour la requalification de la majorité qui conduira certes, à la formation d’un gouvernement de large union nationale  avec comme principal objectif, de placer « le PEUPLE CONGOLAIS » au centre de toutes les actions à mener afin de l’affranchir des velléités de la gouvernance passée.

Tout en reconnaissant qu’il existe des méthodes républicaines et légales de règlement des différends politiques en RDC, le CASC fustige le comportement antirépublicain de l’actuel bureau de l’Assemblée Nationale, qui visiblement est déterminé à étouffer l’expression démocratique reconnue par la Constitution et les lois de la République.

Le CASC s’engage à accompagner le Chef de l’Etat ainsi que tous les acteurs politiques et sociaux qui ont souscrit à l’appel patriotique de former « une Union Sacrée » autour de la République Démocratique du Congo, qui est le patrimoine commun de tous les congolais.

GK

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

Attaque de Kibumba: Félix Tshisekedi adresse (enfin) ses condoléances à la veuve du chauffeur du PAM, Moustapha Milambo

Tué dans l’attaque terroriste qui a coûté la vie à l’ambassadeur italien, Luca…