Home Politique Lutte contre le blanchiment des capitaux en RDC : Le Gabac remet le rapport de son évaluation au gouvernement

Lutte contre le blanchiment des capitaux en RDC : Le Gabac remet le rapport de son évaluation au gouvernement

4 min read
0
0

La Ministre d’État à la Justice et Garde des Sceaux, Rose Mutombo Kiese a reçu ce 19 mai 2021, une délégation du Groupe d’action contre le blanchiment d’argent en Afrique Centrale (Gabac) conduite par son Secrétaire permanent, Gervais Mbata. Elle leur a exprimé son engagement à appuyer leur action.

La République Démocratique du Congo est membre du Gabac depuis 2017. Un premier travail a été fait sur l’évaluation mutuelle pour faire la photographie du dispositif de la RDC, en déterminer les faiblesses et faire des recommandations aux autorités. Le rapport de ce travail a été remis officiellement aux autorités congolaises avec des recommandations pour la mise en œuvre dans la lutte contre le blanchiment d’argent dans la sous-région.

« En ce qui concerne la justice, la grande recommandation est la sensibilisation, la formation des acteurs dans tous les domaines (Magistrats et ceux qui sont appelés à appliquer la loi) et plusieurs autres recommandations qui ont été formulées dans le document que nous venons de remettre à Mme le ministre d’Etat et ministre de la Justice et Garde des sceaux. Elle a bien reçu le rapport et elle nous a dit que le gouvernement va utiliser ce document et travailler avec puisque la RDC va présenter son premier rapport de suivi au mois d’octobre 2021. Nous allons voir l’évolution de ce travail qui va se faire à travers les recommandations qui ont été formulées par les évaluateurs », a rapporté le Secrétaire Permanent du Gabac.

Il a relevé que la pratique de blanchiment d’argent n’est pas courante seulement en RDC mais aussi dans pour toute la sous région d’Afrique Centrale. « Nous avons le phénomène de Boko Haram et autres. C’est un phénomène réel mais le travail est en train d’être fait par la Cenaref, les institutions judiciaires pour que ce mal qui gangrène notre sous- région puisse être éradiqué », a reconnu Gervais Mbata.

Il a poursuivi que le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme ont des effets négatifs sur le plan économique.

Junior L.

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

Éclatement de l’UNC: Baudouin Mayo va-t-il achever ce que Vital Kamerhe a entamé?

L’Union pour la Nation Congolaise (UNC) traverse une trouble crise. Se battant pour …