Home Politique Un sujet étranger à la tête de l’IFA-Yangambi : La corporation des assistants et CT dit oui

Un sujet étranger à la tête de l’IFA-Yangambi : La corporation des assistants et CT dit oui

6 min read
0
0

Des rumeurs répandues ces dernières semaines font état de la volonté que l’on prête au Ministre de l’Enseignement Supérieur et Universitaire (ESU), Muhindo Nzangi, de nommer un expatrié à la tête de l’Institut Facultaire Agronomique(IFA) de Yangambi, situé à Kisangani, chef-lieu de la province de la Tshopo. Alors que certains Professeurs crient au retour du colon, étant donné que ce probable expatrié serait un blanc européen, la Corporation des Assistants et Chefs de Travaux de l’IFA-Yangambi (CACT/IFA) apporte son soutien à toute initiative du ministre de l’ESU, pourvu qu’elle redore l’image de leur institution.

L’affaire commence à devenir de plus en plus sérieuse. Un expatrié européen et blanc à la tête de l’IFA-Yangambi, une des grandes institutions de recherches agronomiques de la RDC reconnue à l’international, les avis sont partagés.

Certains corps scientifiques de cet établissement d’enseignement supérieur ont crié au néo-colonialisme. Ils ont fait une déclaration dans ce sens la semaine dernière dans les médias locaux, au nom selon eux, du patriotisme.

Leur démarche n’est pas soutenue par la Corporation des Assistants et Chefs de Travaux de l’IFA-Yangambi (CACT/IFA), qui appuie au contraire ce qu’elle considère comme la volonté du ministre de l’ESU d’ouvrir leur institution à la Coopération scientifique internationale.
« La nomination d’un expatrié blanc à la tête de l’IFA-Yangambi ne sera nullement un acte néocolonialiste et le rejet sans cause de cet expatrié sera un acte purement raciste. La présence d’un Professeur expatrié (européen, asiatique, américain ou africain) à la tête de l’IFA-Yangambi sera l’expression d’une volonté manifeste de SEM le Ministre de l’ESU de redorer l’image de notre Université en vue de son rayonnement international comme dans les années 70 à 80, son refus sera le choix du statiquo. Sa présence sera une occasion pour l’IFA-Yangambi de multiplier les partenaires internationaux en vue de booster l’étude et la recherche agronomiques en RDC, pays aux grandes potentialités agricoles », ont soutenu les assistants et le chefs de travaux membres de la CACT/IFA dans un mémorandum adressé au ministre de l’Enseignement Supérieur et Universitaire.

Seules la compétence et la probité morale comptent

Dans cette missive consultée par alternance.cd, les 24 assistants et chefs des travaux signataires rassurent à Muhindo Nzangi que tout professeur qu’il nommera sera le bienvenu si et seulement s’il est compétent et de bonne moralité, quelle que soit sa nationalité.
« Le Corps scientifique soutient l’avènement d’une nouvelle dynamique managériale à la tête de l’IFA-Yangambi. Tout Professeur européen, asiatique, américain ou africain compétent et de bonne moralité proposé par Son Excellence Monsieur le Ministre sera le bienvenu à la tête de l’IFA-Yangambi comme à l’ERAIFT, une université Panafricaine de renommée internationale, pour le bénéfice de toute la communauté de notre institution », ont-ils martelé.

J. Lomanga

Lire aussi

Tshopo: José Mpanda, Muhindo Nzangi et M’zinga Birihanze s’imprègnent des conditions de travail des cultivateurs de Cacao

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

Vienne : José Mpanda a mené un lobbying pour le redémarrage du réacteur Trico II

Le Ministre de la Recherche Scientifique et Innovation technologique, Me José Mpanda Kaban…