Home Politique RDC: Désillusionnés, les détracteurs de Moïse Ekanga réduits à leur plus petite expression

RDC: Désillusionnés, les détracteurs de Moïse Ekanga réduits à leur plus petite expression

8 min read
0
0

Le principe sacro-saint obligeant aux journalistes et aux médias à ne dire que la vérité a été foulé au pied par un média en ligne, qui a publié, samedi 7 août 2021, un article au titre pompeux, présentant le Sénateur Moïse Ekanga comme auteur d’une prétendue adultère. Sur base des rumeurs obtenues de traditionnelles « sources dignes de foi» communes aux médias sensationnels congolais incompatibles avec la déontologie journalistique et le code d’éthique de journalistes, l’auteur a mentionné des accusations graves susceptibles de porter atteinte à la dignité de ce sénateur, de surcroît pasteur et père de famille. En réaction, John Omombo, chargé de communication du sénateur Moïse Ekanga, a publié une réplique qui ridiculise les auteurs dudit article et démontre le caractère mensonger et diabolique de leurs accusations.

D’entrée de jeu, le Chargé de communication habituel du Sénateur Moïse Ekanga a exprimé son indignation à nos confrères en démentant formellement « cette information ignoble et mensongère sur une adultère imaginaire, fruit selon lui, d’une machination politique dont le laboratoire est facilement détectable ».

Il leur a rappelé que cette information « porte gravement atteinte à l’honneur, à la dignité et à la réputation d’un homme d’État, un serviteur de la République dont la respectabilité ne fait l’objet d’aucune contestation».

Dénonçant avec la dernière énergie ce canular, John Omombo a tenu à signaler que l’incriminé{ndlr sénateur Moïse Ekanga} se réserve le droit de saisir les instances judiciaires pour que justice soit faite .
« J’ai le profond regret de constater que vos sources sont indignes de foi, car elles ont induit votre média en erreur. Elles n’indiquent ni le nom du présumé douanier ni celui de sa prétendue épouse encore moins l’enfant qui serait né de l’adultère fabriquée des stagiaires politiques en mal de positionnement. Même pas une simple photo. Rien que le pseudonyme de « Ombata » attribué au journaliste qui aurait signé l’article vise à créer une confusion dans la circonscription électorale dont est originaire le Pasteur-Sénateur », lit-on dans la missive du chargé de communication de l’élu des élus du Sankuru.

Signe que son chef ne se reproche de rien, il a demandé au média en ligne qui a tiré à boulet rouge sur lui, de dire à son journaliste de tendre le micro à Moïse Ekanga, conformément au principe exigeant aux journalistes d’avoir deux sons de cloche pour équilibrer leurs sources.
« Je crois qu’il a réalisé l’un de ses articles les mieux lus de l’année, grâce à ce nom précieux de Moïse Ekanga, introuvable dans l’ignominie mais qui apparaît soudain dans une affaire sans tête ni queue, ce qui attire la curiosité des lecteurs. Le titre incitatif choisi a suscité le sensationnel », a soutenu John Omombo.

Et de hausser plus fort le ton, en ajoutant que « ces amateurs politiques le font dans la visée diabolique de salir la réputation et l’honneur d’un homme aux qualités exceptionnelles ».

Dans la foulée, il a pris le soin de marteler sur le fait que « le Sénateur Moïse Ekanga est un Pasteur digne de respect, un don de Dieu pour sa province, le Sankuru et la République Démocratique du Congo, un bon père de famille, un meilleur époux pour son admirable épouse, un modèle exemplaire tant pour ses enfants bien éduqués que pour des milliers des jeunes ».

Une œuvre des aigris

Pour John Omombo, la cause des attaques que subit Moïse Ekanga est connue: sa probité morale et son riche parcours sans faute.
« Le Pasteur-Sénateur Moïse Ekanga mérite une grande reconnaissance de la Nation congolaise pour ses loyaux services. Son parcours très élogieux et sans tâche lui attire la haine des stagiaires politiques en mal de positionnement. Rassurez-les que Moïse Ekanga ne tombera jamais dans cette bassesse », a-t-il vociféré.
Voilà qui devrait apprendre aux auteurs des ces fausses accusations contre cet élu du peuple à vérifier et confronter leurs sources s’ils souhaitent être pris au sérieux.

RD44

Lire aussi Coopération Belgo-congolaise: Moïse Ekanga, une interview qui fait bouger les lignes

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

Vienne : José Mpanda a mené un lobbying pour le redémarrage du réacteur Trico II

Le Ministre de la Recherche Scientifique et Innovation technologique, Me José Mpanda Kaban…