Home Politique Vienne : José Mpanda a mené un lobbying pour le redémarrage du réacteur Trico II

Vienne : José Mpanda a mené un lobbying pour le redémarrage du réacteur Trico II

5 min read
0
0

Le Ministre de la Recherche Scientifique et Innovation technologique, Me José Mpanda Kabangu a représenté la République Démocratique du Congo à la 65 ième Conférence générale de l’Agence Internationale de l’Energie Atomique (AIEA), tenue du 20 au 24 septembre 2021 à Vienne, en Autriche. A la tête d’une délégation constituée notamment des experts scientifiques du Commissariat Général à l’Energie Atomique (CGEA), il a plaidé auprès de ses différents interlocuteurs pour le redémarrage du réacteur Trico II et le projet de lutte contre le cancer.

Dans son intervention, le 21 septembre, le ministre congolais de la Recherche Scientifique et Innovation technologique a fait état de l’assistance des États-Unis et de l’AIEA à la RDC pour le renforcement de la sécurité nucléaire en vue de la modernisation du réacteur Trico II, pour son redémarrage.

« Concernant le réacteur de recherche Trico II, le processus de sa modernisation continue, mais avec des réaménagements intégrateurs impliquant une association des technologies fondées sur les accélérateurs de particules ; ces derniers étant plus flexibles et moins contraignantes à mettre en œuvre, notamment en ce qui concerne la sécurité des installations et la sûreté de leur fonctionnement », a-t-il déclaré.

Il a sollicité l’accompagnement de l’AIEA dans ce projet, qui exige des investissements conséquents.

Mercredi 22 septembre, Me José Mpanda a été reçu par le Directeur de la Division Afrique du département de la Coopération technique de l’Agence Internationale de l’Energie Atomique, le Professeur Shaukat Abdulrazak, avant de rencontrer le Directeur Général de cette organisation internationale, le Docteur Mariano Grossi.

Leurs échanges ont tourné autour des projets de coopération entre la République Démocratique du Congo et l’AIEA.

Avec le DG de l’AIEA

Ils ont aussi évoqué longuement la question du redémarrage du réacteur Trico II et celle du projet de lutte contre le cancer.

Le DG de l’AIEA lui a dévoilé son projet de lutte contre le cancer en faveur de 23 pays africains « qui n’ont aucun dispositif de dépistage ni de traitement » de cette maladie, selon les termes du Docteur Mariano Grossi.

Ce dernier a demandé au ministre congolais de la Recherche Scientifique et Innovation technologique dont le pays, la République Démocratique du Congo assume la présidence de l’Union Africaine, de mener un lobbying et un accompagnement politique pour l’aboutissement de ce projet en faveur des pays africains.

Ils ont évoqué la possibilité de l’arrivée dans les jours à venir du patron de l’Agence Internationale de l’Energie Atomique à Kinshasa, pour un éventuel tête-à-tête avec le Président en exercice de l’UA, Félix Tshisekedi Tshilombo.

ALT.

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

RDC : Les anesthésistes exigent la revalorisation de leur métier

Ils sont des héros dans l’ombre et jouent un rôle vital dans toutes les formes de mé…