Home Politique José Mpanda et Thomas Dermine déterminés à booster la coopération scientifique entre la RDC et la Belgique

José Mpanda et Thomas Dermine déterminés à booster la coopération scientifique entre la RDC et la Belgique

6 min read
0
0

En visite à Kinshasa, le Secrétaire d’Etat belge pour la relance et les investissements stratégiques, chargé de la politique scientifique, Thomas Dermine, a été reçu, ce vendredi 26 novembre 2021, par le ministre congolais de la Recherche Scientifique et Innovation technologique, Me José Mpanda Kabangu. S’entretenant pour la deuxième fois à l’espace d’un mois, ils ont exploré les voies et moyens de renforcer la coopération entre le Royaume de Belgique et la République Démocratique du Congo dans le domaine scientifique.

Les deux hommes d’Etat ont échangé notamment sur la collaboration entre le Musée Royal d’Afrique Centrale de Tervuren(MRAC) et le Centre de Recherches Géologiques et Minières (CRGM), l’Observatoire Volcanologique de Goma(OVG) ainsi que l’Institut Géographique du Congo (IGC), tous, des centres de recherches sous tutelle du ministère de la Recherche Scientifique et Innovation technologique.

Le ministre belge a salué toute l’importance que Kinshasa et Bruxelles accordent à la science et à la recherche scientifique.
« C’est la première fois dans la riche histoire de nos deux pays qu’il y a deux ministres de la recherche scientifique qui se rencontrent ici au Congo. Et c’est même la première fois qu’ils se voient deux fois en un mois : une fois à Bruxelles et une fois ici à Kinshasa. C’est peut-être une anecdote mais cela démontre l’importance de la science, l’importance de la recherche scientifique sur beaucoup d’aspects et notamment sur la connaissance du territoire du Congo qui recèle des richesses incroyables qui sont importantes pour le futur du pays », a déclaré Thomas Dermine.

Il a ajouté les directeurs du MRAC et du CRGM ont montré à plus de 20 ans qu’ils ont des collaborations riches et fructueuses.

« Et certainement, a renchéri le secrétaire d’Etat belge pour la relance et les investissements stratégiques, chargé de la politique scientifique, nous voulons faire durer cet héritage, cette tradition et continuer à faire vivre ce partenariat parce que je pense que la Belgique apprend beaucoup du Congo et le Congo apprend de la Belgique et l’on doit continuer cette tradition de fraternité aussi dans la recherche scientifique entre nos deux pays ».

De son côté, le ministre congolais de la recherche scientifique et Innovation technologique a souligné que la RDC a grandement besoin du partenariat permanent avec la Belgique, contrairement à celui circonstanciel avec d’autres États, pour notamment bien gérer le volcan Nyirangongo.

« Le Congo n’est pas encore à mesure d’aller seul dans la gestion du volcan Nyirangongo. L’assistance du MRAC à l’OVG a sa raison d’être et le gouvernement tient à ce partenariat tant pour l’OVG que pour d’autres secteurs qui ont besoin de l’accompagnement », a insisté Me José Mpanda.

Après l’entretient au cabinet, ils ont effectué une descente au Centre de Recherches Géologiques et Minières. Sur place, Thomas Dermine et José Mpanda ont écouté les explications des directeurs de ce centre, le Professeur Valentin Kande et le Docteur Guido Grtsels, avant d’effectuer une visite guidée à la cartothèque, à la documentation et à la lithothète.

ALT.