Home Politique Elections de gouverneurs : De chefs de regroupements politiques de l’Union sacrée préparent un sale coup contre Fatshi

Elections de gouverneurs : De chefs de regroupements politiques de l’Union sacrée préparent un sale coup contre Fatshi

7 min read
0
0

Ils ont beau réitérer leur soutien au Chef de l’État. Certains sont prêts même à mettre leurs mains à couper en signe de leur loyauté à Félix Tshisekedi. A l’approche des élections de gouverneurs et vice-gouverneurs dans quatorze des vingt six provinces du pays, de chefs de regroupements politiques membres de l’Union sacrée de la Nation semblent avoir oublié leur serment de fidélité.

Alors que le Premier ministre, les présidents des deux chambres du parlement et le Secrétaire Général de l’UDPS pilotent officiellement les négociations pour la désignation des candidats gouverneurs et/ou Vice-gouverneurs, des négociations parallèles sont menées par un groupe de leaders dont nous taisons les noms.

Vendredi 18 février 2022, un journaliste d’alternance.cd a rencontré par hasard un groupe de députés provinciaux du Kongo Central, de la Tshopo, du Kasaï Central et du Haut-Lomami dans un hôtel de la commune de Lingwala. Ils ont été invités à Kinshasa et sont logés dans différents hôtels aux frais d’un groupe de chefs de regroupements politiques membres de l’Union sacrée.

A la question de savoir le contenu de leurs échanges, un participant a répondu qu’on leur aurait expliqué que s’ils suivent le mot d’ordre de l’Union sacrée, ils ne vont pas se retrouver financièrement et que par conséquent, ils doivent négocier directement avec les candidats gouverneurs.

A cet effet, a poursuivi notre source, ils ont décidé de préparer leurs propres tickets en tant qu’indépendants.

Un autre député provincial qui a pris part à cette réunion parallèle a révélé qu’ils ont prévu de se retrouver ce samedi 19 février, dans une résidence située au quartier Righini dans la commune de Lemba, visiblement pour échapper aux regards curieux des habitants des quartiers du centre-ville.

Pour en savoir davantage, votre média en ligne a contacté un des chefs de regroupements politiques cités comme faisant partie de ce bloc rebelle.

Sa réaction : « Mais que pensez-vous ? On ne fera de cadeau à personne. Nous sommes en politique et chacun a son agenda. Ce qui est vrai, il y aura des surprises ».

Hasard de calendrier, le Secrétaire Général de l’UDPS, Augustin Kabuya, en sa qualité d’un des coordonnateurs de l’Union sacrée de la Nation, s’est entretenu, le même vendredi, avec le président du Sénat, Modeste Bahati, autour justement des tickets du camp présidentiel aux élections des gouverneurs et vice-gouverneurs.

Lire aussi Élections partielles de gouverneurs : Le décor du monnayage des voix déjà planté

Au sortir de leur entretien, il a indiqué qu’ils attendent le rapport des émissaires déployés en provinces pour annoncer de manière officielle les tickets de l’Union sacrée.

« N’oubliez pas que l’UDPS a des alliés et tout ce que nous pouvons obtenir auprès de nouveaux alliés nous pouvons aussi chercher comment donner ça à ceux qui nous ont toujours accompagné même avant les élections de 2018. Je peux vous parler des forces politiques alliées à l’UDPS, de l’UNC, ce sont nos alliés. Tout ce que nous pouvons obtenir dans nos discussions, nous pouvons aussi penser à eux c’est très important, c’est la raison pour laquelle je ne peux pas tout étaler en attendant que je puisse faire mon rapport à la haute hiérarchie », a conclu le Secrétaire Général du parti présidentiel.

JPK