Home Politique Coopération internationale: Christophe Lutundula invite le Japon à poursuivre son soutien au développement de l’Afrique

Coopération internationale: Christophe Lutundula invite le Japon à poursuivre son soutien au développement de l’Afrique

6 min read
0
0

Le Vice-premier ministre, ministre des Affaires étrangères, Christophe Lutundula Apala Pen’Apala a pris part à la réunion ministérielle, en virtuelle, précédant la 8 ème Conférence internationale de Tokyo pour le développement de l’Afrique(TICAD), prévue en août prochain en Tunisie. Il a plaidé pour une assistance du Japon aux armées africaines et aux services spécialisés en termes d’équipements modernes efficaces et ressources financières en vue de renforcer leurs capacités de protection civile.

Co-presidée par le ministre des Affaires étrangères du Japon, Hayashi Yoshimasa et sa collègue du Sénégal, Aïssata Tall Sall, cette réunion s’est tenue du 26 au 27 mars dernier. Elle s’est largement portée sur les nouvelles priorités de l’ère post Covid-19.

Dans son intervention, le chef de la diplomatie congolaise a appelé le Japon à jouer pleinement son rôle dans les grands défis qui préoccupent l’Afrique, notamment la paix, la sécurité et la stabilité.

Il a relevye la nécessité du soutien de Tokyo aux pays africains entre autres, pour la consolidation et la protection des processus démocratiques; la mise en place effective de la force de l’Union Africaine en attente ; la mise en place des mécanismes de mutualisation des efforts contre les groupes armés et les terroristes au sein des États et les frontières communes à l’instar de celles de la RDC et l’Ouganda et la lutte contre l’exploitation illégale des ressources naturelles.

En ce qui concerne la lutte contre l’exploitation illégale des ressources naturelles, Christophe Lutundula a fait remarquer que l’une des causes fondamentales de la persistance de l’insécurité dans l’Est de la RDC est le pillage des ressources naturelles par des bandes armées et autres criminels transfrontaliers.

Il a sollicité l’implication du Japon dans la prise des sanctions contre toute personne physique ou morale qui soutiendrait les groupes armés.

Il a aussi plaidé pour un appui du Japon aux efforts des gouvernements africains de réformes institutionnelles pour le renforcement de l’Etat de droit et le pouvoir judiciaire.

Le Vice-premier ministre des Affaires étrangères a expliqué, plus loin dans son intervention, que les grands défis à relever pour les pays africains résident dans l’action sur terrain.

La particulière importance qu’accorde la RDC à la TICAD

Parlant de la RDC, il a déclaré que depuis l’avènement de Félix Tshisekedi Tshilombo au pouvoir, le pays a rompu son isolement diplomatique et participe activement à la solution aux différents défis de la communauté internationale.

C’est dans ce cadre, a-t-il poursuivi, que la République Démocratique du Congo s’emploie à intensifier sa coopération bilatérale et multilatérale avec les autres État et attache une importance particulière à la TICAD, plateforme de dialogue et actions communes avec le Japon.

Il a rappelé que l’Empire du soleil levant est un partenaire important au développement de l’Afrique en général et de la RDC en particulier.

ALT.

Dans la même catégorie

RDC/Japon: Signature d’échange des notes entre Christophe Lutundula et l’ambassadeur japonais pour un don de 3,7 millions USD

Santé : L’hôpital général de Panzi obtient un don du Japon pour le renforcement de ses équipements d’urologie