Home Société RTNC: Gare aux licenciements massifs des journalistes jugés proches des opposants

RTNC: Gare aux licenciements massifs des journalistes jugés proches des opposants

8 min read
0
0

A la Radio Télévision Nationale Congolaise (RTNC), il est maintenant risqué pour les journalistes de s’approcher des opposants. L’actuel comité de gestion dirigé par le Directeur général Ernest Kabila se montre intransigeant avec les membres du personnel qu’il suspecte de marcher en marge de la ligne éditoriale. Syande Emaka, caméraman à la Direction des informations TV a fait les frais de ce dont on peut qualifier d’excès de zèle.

Pour avoir couvert une activité d’un leader politique il a perdu son job. Ce caméraman matriculé 10327 n’imaginait pas qu’en se rendant pour couvrir un reportage dans l’enceinte de l’Université Pédagogique Nationale (UPN), il allait se retrouver au chômage.

Initialement, il devrait filmer l’adresse du Président du FNLC qui d’après ce qui avait été inscrit au Conseil de rédaction par le journaliste qui l’avait amené, allait remercier le Chef de l’Etat pour le respect de la constitution. Retour sur ce dossier.

Tout est parti de la demande qui lui a été faite par la journaliste Marie Lelo de l’accompagner pour couvrir une activité dans le campus de l’UPN. Mais les choses ne se sont pas passées comme prévu car, les deux professionnels de médias se sont retrouvés au siège du FLNC non loin du cimetière de Mbenseke Futi. Sur place, l’orateur du jour, Elly Kapend a tenu un discours qui du point de vue des autorités, a constitué un appel à la rébellion. Il a depuis été arrêté.

Les images filmées par l’équipe de reportage de la RTNC n’ont pas été diffusées étant donné que les reporters ont jugé qu’elles ne cadrent pas avec la ligne éditoriale.

Mais pour la direction générale, le mal était déjà fait et il fallait que de têtes tombent. « Ainsi, pour vous assurer de la diffusion de cet élément compromettant, vous avez recouru à l’usage de faux, en foulant aux pieds les devoirs vous imposés par les textes régissant notre Etablissement public…A cet effet, j’invite le Directeur des informations TV d’ouvrir une action disciplinaire à votre charge et me transmettre diligemment les conclusions de ce dossier pour clôture », a écrit le DG Ernest Kabila au caméraman concerné.

Ce dernier s’est, dans sa lettre d’explications, défendu d’avoir pris connaissance de la nature du reportage qu’il allait couvrir, expliquant que la journaliste lui avait plutôt parlé d’un reportage dans l’enceinte de l’UPN. « Une fois à l’UPN, c’est là que nous allons monter à bord d’une voiture Mercedes Benz accompagnés de deux personnes vêtus en veste pour nous diriger au siège du FLNC à plus de 400 m après le cimetière de Mbenseke Futi. En effet, dès le début du discours du Président du FLNC, je me suis retourné vers le journaliste pour lui signifier que le spich de ce président ne cadrait pas avec les lignes éditoriales de la RTNC, et m’a par la suite indiqué la partie que je devrais prendre », a écrit Syande Emaka.

La décision radicale de la Direction générale

Il a ajouté qu’il a fait de son mieux pour dissuader sa consoeur  du reportage de ne pas monter cet élément pour diffusion. « Mais hélas, il me dira, après le montage j’irai voir le DGA avec mon commentaire et l’élément monté pour discuter avec lui de l’opportunité ou non de la diffusion de ce reportage », a-t-il précisé.

 

 

 

 

 

Et de renchérir qu’il a « été embarqué dans une aventure » sans son consentement et que, « pour rien au monde », il ne travaillerait pour la déstabilisation des institutions de son pays.

La direction générale de la RTNC n’a visiblement pas tenu compte de ses explications et par conséquent, elle l’a licencié sans aucune autre procédure.

C’est le Directeur général de la radio publique qui s’est chargé lui-même de cette décision radicale, sans donner au confrère la chance de faire appel.

ALT.

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Société

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

Sécurisation des Voies fluviales : L’Union Européenne approuve la détermination de Didier Mazenga

La quatrième réunion d’évaluation du Comité de pilotage du projet d’appui à la…