Home Société RDC: les journalistes youtubeurs en atelier d’auto-évaluation sous la facilitation d’OLPA

RDC: les journalistes youtubeurs en atelier d’auto-évaluation sous la facilitation d’OLPA

5 min read
0
0

Le restaurant de l’hôtel Ka-Be de la commune de Kinshasa a servi de cadre, lundi 22 avril 2024, à une journée de réflexion sur le travail des journalistes youtubeurs en République démocratique du Congo. Une rencontre organisée par l’Observatoire de la Liberté de la Presse en Afrique (OLPA) avec l’appui de la Fondation Nationale pour la Démocratie (NED). 

A cette occasion, M. Michael Bakemba, président du Collectif des journalistes et éditeurs du Congo (COJEC) a axé sa communication sur « l’évaluation de la couverture médiatique du processus électoral par les journalistes youtubeurs : perspectives d’avenir. »

Il a expliqué la genèse de COJEC créé, le 19 avril 2019. Parlant de la couverture médiatique des élections de décembre 2023 par les journalistes youtubeurs, l’orateur a indiqué qu’il est difficile de faire une évaluation étant donné que cette catégorie des journalistes a été ignorée par la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) au moment de l’octroi des accréditations.

Evolution du travail des journalistes youtubeurs 

En dépit du fait que la société congolaise accorde peu de crédit au travail des youtubeurs, Michael Bakemba a indiqué qu’il y a une évolution étant donné que les youtubeurs membres de COJEC ont fait partie de l’équipe des journalistes ayant assuré la couverture médiatique de la campagne électorale du président de la République Félix Tshisekedi à travers les provinces en décembre 2023. A ce jour, la lutte continue pour que les médias Youtube soit reconnus et respectés en RDC.

De son côté, M. Obul’Okwess, enseignant à l’Université des Sciences de l’Information et de la Communication (UNISIC) s’est appesanti sur  « la réglementation et la régulation des chaînes Youtube en RDC ? ».

Il est revenu sur la réglementation, la responsabilité et la pratique. Parlant de la réglementation, il a indiqué qu’il n’existe pas une loi  propre qui régit le travail des journalistes youtubeurs. Néanmoins, il y a la loi organique sur le Conseil supérieur de l’audiovisuel et de la communication (CSAC), la loi sur la presse de 2023 et le Code du numérique qui peuvent réguler leur contenu.

En ce qui concerne la responsabilité, M. Obul’Okwess a indiqué que selon la définition de l’UNESCO, le youtubeur ou bloggeur est un professionnel des médias parce qu’il collecte, traite et diffuse l’information.

Il a souligné que la plupart des antivaleurs qu’on décrit dans la société, se sont réfugiés sur internet où quelqu’un peut facilement insulter sans gène.

L’orateur a conclu sa communication en donnant deux conseils aux journalistes youtubeurs : prendre conscience qu’on s’adresse à un grand public de la même manière que d’autres médias avec un contenu qui respecte les mœurs. Se constituer en synergie pour s’identifier comme étant professionnels dans le secteur pour avoir l’avantage d’être protégés. Après ces communications, il s’en est suivi un moment d’échanges fructueux entre les participants et orateurs.

OLPA/C.P

Load More Related Articles
Load More By Admin
Load More In Société

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Sécurité dans l’est: échangé téléphonique entre Félix Tshisekedi et le président Polonais

La journée du vendredi 24 mai 2024 a été très diplomatique et chargée pour le président Fé…