Home Société RDC: Le culte de personnalité a survécu à l’alternance

RDC: Le culte de personnalité a survécu à l’alternance

6 min read
0
0

Alors que le nouveau Président de la République, Félix Tshisekedi Tshilombo Antoine s’installe petit à petit pour prendre le contrôle effectif de l’Etat, il fait l’objet de« culte » de la part des ex chantres de son prédécesseur avec à leur tête, la Radiotélévision Nationale Congolaise (RTNC).

Celle-ci fait du vieux avec du neuf en consacrant la quasi-totalité de ses éditions du journal télévisé au nouvel homme fort du pays.
« Nous, originaires de tel coin du pays…félicitons Son Excellence Monsieur le Président de la République pour sa brillante élection et lui garantissons de notre soutien total durant son mandat ». Ce genre de messages qui n’ont rien de mal en soi commencent à gêner certains téléspectateurs qui, se demandent si les responsables de la télévision nationale ne chercheraient pas à se faire pardonner auprès des nouvelles autorités.

Mais ce n’est pas seulement à Kinshasa que l’on assiste à ces flatteries. Dans les provinces du Grand Kasaï, région dont est originaire le nouveau Président, tous les mots sont bons pour lui «rendre des hommages».

Le Gouverneur du Kasaï Central, Denis Kamabayi et celui du Kasaï, Marc Manyanga semblent prendre le devant dans ce «culte de personnalité». Pour cause, alors qu’ils ont été copieusement servis par l’Ex-Président Joseph Kabila, ils sont les premiers à affirmer publiquement que des centaines de miliciens Kamuina Nsapu ont rendu des armes parce que Félix Tshisekedi a été élu Président. En clair, ils accusent indirectement leur mentor de n’avoir pas réussi à obtenir la reddition de ces miliciens.

Une attitude que condamne la « Nouvelle Dynamique pour le Kasaï »(NDK), qui estime que le nouveau Président n’a pas besoin de flatteries pour bien faire son travail. Au contraire, cette ASBL appelle Félix Tshisekedi à prendre urgemment des mesures pour éviter d’être déifié au risque d’oublier l’essentiel.

Seth Kikuni monte au créneau

Candidat malheureux à l’élection présidentielle qui s’est engagé, pendant la campagne électorale, à « vendre la RTNC » s’il se faisait élire, Seth Kikuni constate que rien n’a changé à l’ancienne OZRT malgré l’alternance au sommet de l’Etat. « La RTNC est déjà dans son œuvre de déification du nouveau pouvoir. Je commence à me demander si la source du mal n’est pas ailleurs. Peut être à l’IFASIC ou les autres facultés de communication. Les universitaires bien formés ne tombent pas si bas », a-t-il fustigé sur Twiter.

Comme lui, de nombreux congolais ont l’impression qu’après le départ de Joseph Kabila du palais de la Nation, ses flatteurs d’hier, qui léchaient ses souliers, se sont trouvé un nouveau dieu. « Des personnalités politiques célèbres sous le régime sortant tentent de traverser de l’autre côté en faisant des déclarations élogieuses à l’égard du nouveau Président. D’autres se cachent derrière des associations fantômes qui, hier pro Shadary, se sont miraculeusement transformées à pro Félix pour prétendre défendre ses intérêts », a regretté un internaute. Vivement une réaction du nouveau Président.

R. DJANYA/Congo Nouveau/ALT

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Société

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

RDC: Ces ministres sortants qui ont désespérément besoin d’immunités

La publication d’un nouveau  gouvernement a toujours été un moment de tristesse pour …