Home Politique Naby Okito à propos de la faible représentativité du Sankuru au gouvernement : « Le développement d’une province ne dépend pas du nombre de ses représentants au gouvernement »

Naby Okito à propos de la faible représentativité du Sankuru au gouvernement : « Le développement d’une province ne dépend pas du nombre de ses représentants au gouvernement »

9 min read
0
0

Le visionnaire du courant politico-philosophique et religieux dénommé la « suprématie de la théocratie sur la démocratie pour une nouvelle civilisation du monde » estime que la province du Sankuru n’a pas été marginalisée dans le partage des responsabilités au sein du gouvernement Ilunga.

Naby Okito soutient que ce qui s’est passé ne relève nullement pas d’une quelconque volonté de mettre à l’écart cette province mais qu’il s’agit plutôt d’une réalité politique et constitutionnelle.

Dans une interview accordée à Alternance.CD ce weekend, ce membre de la famille biologique du Général Ngando Kisase et de l’Honorable Okitapenge Khen a balayé de revers de mains les rumeurs selon lesquelles, il y aurait un complot au niveau de certains offices politiques pour étouffer les leaders politiques Sankurois.

Pour lui, ce n’est pas forcément en ayant des Représentants au gouvernement Central que la province natale de Patrice Emery Lumumba va se développer.

« Beaucoup d’opportunités  vont se présenter durant les cinq prochaines années aux fils et filles du Sankuru pour qu’ils développent leur province. L’intelligence c’est l’argent et le développement. Or, il est de notoriété publique que le Sankuru regorge de grandes intelligences qui peuvent surprendre agréablement la RDC et le monde comme nous avons eu à le faire par le passé », a-t-il déclaré d’emblée.

Il faut dire que plusieurs rumeurs parmi les plus mensongères et à la fois contradictoires, ont créé une polémique bien nourrie sur l’absence des personnalités les plus en vue du Sankuru au gouvernement. Pendant que certains prétendent que le Chef de l’Etat Félix Tshisekedi a désapprouvé les élites Sankuroises, d’autres affirment que c’est l’Autorité morale du Front Commun pour le Congo(FCC), Joseph Kabila qui serait en colère contre les dignitaires de cette province. Selon Naby Okito, il n’en est rien de tout cela.

A l’en croire, l’actuel locataire du Palais de la Nation et son prédécesseur connaissent le poids du Sankuru dans l’histoire politique de la République démocratique du Congo.

« Sous le régime de Joseph Kabila, le Sankuru a tout eu dans la quasi-totalité des institutions. Tout le monde sait que le Président du CNSA Joseph Olenghankoy fait partie des fils idéologiques de feu Étienne Tshisekedi. On connaît aussi que beaucoup de tetela à l’instar de Franck Diongo Henriette Wamu et Maître Martin Konga ont contribué activement au combat de l’UDPS jusqu’à la victoire à la magistrature suprême de Félix Tshisekedi », a-t-il rappelé.

Compte tenu de cet apport de fils du Sankuru au combat politique de l’IDPS, le visionnaire de la suprématie de la théocratie appelle le parti présidentiel à « avoir la grandeur historique » s’il ne veut pas finir comme le MPR de triste mémoire.

D’autre part, Naby Okito fustige le fait que depuis l’indépendance de la RDC, pour laquelle Patrice Emery Lumumba a payé le sacrifice suprême, le Sankuru n’a toujours pas bénéficié d’une réelle attention de la part de tous les gouvernements qui se sont succédés, en ce qui concerne son développement.

Ce, en dépit du fait qu’à chaque étape de l’histoire politique de la RDC, le Sankuru a toujours payé un lourd prix.
« Le Sankuru c’est la provinces des Héros et de célébrités mondialement respectées. On peut citer entre autres Ngongo L’eteta(Lutete), Maman Onema, Patrice Emery Lumumba, Joseph Okito, Général Ngandu Kisase, Général Otshudi, Bavon Mari Mari, Papa Demba et j’en passe. Ces leaders avaient défendu le Congo au niveau national et international », a-t-il relevé.

Faisant d’une pierre deux coups, Naby Okito appelle les Sankurois à l’unité autour du nouveau gouverneur Joseph Stéphane Mukumadi tout en saluant le « fair-play » de l’Honorable Lambert Mende, candidat gouverneur malheureux.

« Le régime de Joseph Kabila avait presque tout donné au Sankuru mais rien n’a été fait dans le sens du développement de notre province. Le développement d’une province ne dépend pas du nombre de ses représentants au gouvernement mais de la volonté de ses fils et filles. Soyons soudés autour de notre jeune gouverneur pour défendre la patrie et notre province comme c’est de notre tradition », a demandé le visionnaire de la suprématie de la théocratie sur la démocratie pour une nouvelle civilisation du monde aux  originaires du Sankuru.

RD44

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

Sondage Les Points: L’affaire de 15 millions USD fait chuter la côte de popularité de Félix Tshisekedi

Un sondage d’opinion mené par « Les Points » à Kinshasa et dans les principales villes de …