Home Politique Grâce présidentielle : La FOCDP exige la remise en prison des personnes « non éligibles »

Grâce présidentielle : La FOCDP exige la remise en prison des personnes « non éligibles »

3 min read
0
0

La Fondation Congolaise pour la promotion des Droits humains et Paix (FOCDP) a suivi avec une particulière attention la libération de plusieurs prisonniers bénéficiaires de la grâce présidentielle et en prend acte.

Tout en se réjouissant de savoir que des condamnés injustement dans le procès de l’assassinat de M’zée Laurent Désiré Kabila ont pu retrouver leurs proches, cette organisation exprime ses inquiétudes de voir que des personnes qu’elle considère comme non éligibles à la grâce présidentielle sont également sorties de prison. Elle estime qu’il s’agit donc là d’une violation manifeste de la loi, et cela, de manière tout à fait discriminatoire.

FOCDP note que la libération prématurée des personnes poursuivies pour corruption et détournement de fonds publics constitue un recul regrettable dans la lutte contre la corruption, pourtant une priorité dans le programme quinquennal du Chef de l’État.

FOCDP fustige, par ailleurs, une justice à double vitesse, car soutient-elle, pendant que certains se réjouissent d’avoir bénéficié de la grâce présidentielle à Kinshasa, plusieurs personnes croupissent dans la prison de Shabunda au Sud-Kivu depuis plusieurs années sans avoir été jugé par manque des juges et des tribunaux compétents pour examiner leurs cas.

Ainsi FOCDP recommande, en guise de conclusion, la remise en détention des personnes non éligibles à la mesure de grâce présidentielle, d’une part, et plaide en faveur l’organisation sans délai des procès en chambres foraines pour les détenus de la prison de Shabunda, d’autre part. « Ce, en vue de leur permettre d’être fixés sur leurs sorts », tance Maître Daniel Zendabila
Coordonnateur Zone Est de la Fondation Congolais pour la promotion des Droits humains et Paix.

G.K.

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

VACCIN « malembement »: Chronique littéraire du Prof Yoka

D’après mon patron le ministre en charge des Questions Statistiques et Tactiques, les chif…