Home Politique Risque d’une éruption limnique sur le lac Kivu: Contradictions entre les autorités congolaises et rwandaises

Risque d’une éruption limnique sur le lac Kivu: Contradictions entre les autorités congolaises et rwandaises

4 min read
0
0

La menace sinistre que représente le magma souterrain du Lac Kivu semble s’éloigner de la ville de Goma et ses environs. La bonne nouvelle vient de l’Autorité rwandaise de gestion de l’environnement (REMA), qui écarte le risque imminent d’explosion de ce gaz suite à l’éruption du volcan Nyirangongo.

Par crainte d’une éruption sous le lac, qui pourrait déclencher la libération d’un nuage de gaz mortel et suffocant, les autorités congolaises ont ordonné l’évacuation d’une grande partie de la ville de Goma. Le chef-lieu de la province du Nord-Kivu a été déserté par des dizaines de milliers de ses habitants.

Ce phénomène rare connu sous le nom scientifique d’éruption limnique ne serait pas à craindre actuellement. C’est ce que révèle REMA après plusieurs prélèvements et analyse des données effectués du 22 au 27 mai 2021 sur le Lac Kivu.

Selon le rapport de l’Autorité rwandaise de gestion de l’environnement, le lac Kivu continue d’être stable comme il l’a toujours été, la vie aquatique n’est pas menacée. Il précise que la qualité de l’air est stable.

L’OVG reste alarmiste

Du côté de la République Démocratique du Congo, l’Observatoire Volcanologique de Goma(OVG) est toujours alarmiste et redoute une éruption phréatique-magmatique sous le lac et/ou un grand séisme de magnitude 6.5 ou 7. Ce qui entrenerait une éruption limnique, c’est-à-dire le dégazage brutal du lac avec une remontée des gaz mortels. Conclusion de l’OVG: les mesures de précaution prises par les autorités congolaises doivent rester de mise.

C’est dire qu’en dépit des assurances de l’Autorité rwandaise de gestion de l’environnement, les habitants de Goma qui se sont déplacés par crainte d’autres activités volcaniques possibles ne doivent pas rentrer chez eux pour le moment.

Entre temps, les dernières images prises au dessus du volcan Nyirangongo renseignent que le cratère se serait vidé de sa lave. Mais attention, car à en croire les autorités congolaises, la diminution progressive de l’activité sismique ne peut pas être interprétée comme la fin de l’activité du volcan.

RD44

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

Kongo Central: Les autochtones de Moanda exigent la renégociation de l’avenant n°8 à la convention du 9 août 1969

Dans une déclaration faite ce samedi 23 octobre, de représentants de la population de la v…