Home Politique RDC: La Cenco redoute l’exclusion des adversaires politiques du pouvoir au moyen de la justice

RDC: La Cenco redoute l’exclusion des adversaires politiques du pouvoir au moyen de la justice

4 min read
0
0

L’église catholique émet des sérieuses craintes de voir le pouvoir actuel utiliser les affaires judiciaires comme la phase des éliminatoires pour les joutes électorales prévues en 2023. Dans le message de sa 58ème assemblée plénière, livré le 21 juin 2021, la Conférence épiscopale nationale du Congo(CENCO) a lancé un appel à la cohésion nationale, à l’unité et à la solidarité.

Dans ce message intitulé « soyons unis », les prélats catholiques ont formulé des recommandations à l’endroit du Président de la République, du Parlement, de la population congolaise et de la communauté internationale en vue de renforcer l’unité et la cohésion nationale.

Sur le plan sociopolitique, la CENCO désapprouve « la politisation de la CENI, avec la prédominance de la nouvelle majorité au pouvoir, adoptée au Parlement ». Elle affirme qu’elle ne garantit pas un processus électoral crédible.

Au sujet justement du processus électoral, l’église catholique redoute une volonté du régime de Félix Tshisekedi de se servir de la justice pour écarter ses potentiels adversaires politiques. « Cependant, nous constatons que cette unité est de plus en plus menacée par les antivaleurs telles que le népotisme, le tribalisme, le régionalisme, le clientélisme, l’exclusion des adversaires politiques, des pratiques et des discours qui fragilisent les liens sociaux », a-t-elle relevé.

Les évêques catholiques soutiennent que « cet état de choses brise le rêve commun et compromet la cohésion nationale sur plusieurs plans qui deviennent de véritables défis ».

Les Cardinaux, Archevêques, Évêques et Administrateur Apostolique, membres de la conférence épiscopale nationale du Congo rappellent que la population a bien accueilli la fin de la coalition FCC-CACH et l’avènement du nouveau gouvernement. Ils font remarquer que le budget national privilégie les institutions politiques au détriment du bien-être de la population. Pour remédier à cette injustice, qui ne fait que renforcer les inégalités sociales, ils invitent le gouvernement à « rééquilibrer les dépenses des institutions proportionnellement aux besoins de la population ».

ALT.

Lire aussi l’article RDC: Quand la version Félix Tshisekedi de « l’État de droit » se détourne de celle de son père

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

La Ministre des Mines Antoinette N’SAMBA: Une visionnaire incomprise !

Tribune de Maître Merveille MBUYI La presse en ligne s’enflamme :Un détournement de plus d…