Home Politique Panier de la ménagère : Le gouvernement rabat les prix des denrées alimentaires congelées importées

Panier de la ménagère : Le gouvernement rabat les prix des denrées alimentaires congelées importées

4 min read
0
0

C’est l’une des principales annonces de la neuvième réunion du Conseil des Ministres du vendredi 25 juin 2021. Après concertation, les opérateurs économiques importateurs des produits congelés et le ministre de l’économie nationale se sont mis d’accord sur une structure des prix jugée « juste » à appliquer à Kinshasa.

Selon le compte rendu du conseil des ministres fait par le porte-parole du gouvernement, Patrick Muyaya, sur base des éléments recueillis, les déclarations faites par les opérateurs économiques ainsi que les informations obtenues en Namibie, le ministère de l’économie a répertorié au moins 36 éléments irréguliers qui font que les prix des produits alimentaires congelés augmentent dans la capitale.

« Les calculs faits par le Ministre de l’économie nationale élaguant toutes les incohérences n’ont fait l’objet d’aucune contestation par les opérateurs du secteur lors des concertations», a affirmé Patrick Muyaya dans le compte-rendu du conseil des ministres. Ce, avant d’annoncer que les prix suivants devraient être appliqués pour les produits importés sur le marché de Kinshasa :

Cuisse de poulet: moins de 10 USD par carton de 10 kilos contre 21 USD pratiqué(soit 4200 CDF le kilo); Poulet entier: autour de 10 USD par carton de 10 kilos contre 28 USD pratiqué (soit 5600 CDF); Côtes porc: autour de 15 USD par carton de 10 kilos contre 22,70 USD pratiqué (soit 4540 CDF le kilo); Chinchards 16+: autour de 17 USD par carton de 30 kilos contre 42,90 USD pratiqué (soit 2860 CDF le kilo).

Pour l’application de ces prix, des mesures ont été prises par le conseil des Ministres. Il s’agit entre autres, de la levée des barrières routières illégales qui surchargent les prix des produits de première nécessité; la rationalisation des prélèvements parafiscaux dans la structure des prix ou encore la redynamisation du Comité de suivi des prix des produits de première nécessité pour un suivi de proximité.

Le gouvernement a décidé également de « l’extension des travaux de rationalisation des structures des prix aux autres denrées alimentaires produits localement».

Toutefois, étant donné qu’une chose est de décider de rabattre les prix et une autre est de faire en sorte que ces prix revus à la baisse soient réellement appliqués, il y a des risques que les opérateurs économiques importateurs des produits congelés puissent momentanément fermer leurs dépôts, ce qui entrenerait la rareté de ces produits à Kinshasa.

ALT.

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

RDC : Les anesthésistes exigent la revalorisation de leur métier

Ils sont des héros dans l’ombre et jouent un rôle vital dans toutes les formes de mé…