Home Politique Enjeux politiques: Modeste Bahati et Steve Mbikayi condamnés à (re) faire partie d’une même équipe

Enjeux politiques: Modeste Bahati et Steve Mbikayi condamnés à (re) faire partie d’une même équipe

4 min read
0
0

Décidément, ils sont condamnés à marcher ensemble malgré leurs divergences. Modeste Bahati et Steve Mbikayi vont de nouveau regarder dans la même direction en soutenant à l’élection présidentielle de 2023, la candidature de Félix Tshisekedi Tshilombo. Alliés d’hier et adversaires d’aujourd’hui, ils seront condamnés à
battre campagne pour un même candidat président de la République aux prochaines élections.

Ce n’est un secret pour personne que le Président du Sénat, Modeste Bahati et le Président du Parti Travailliste (PT), Steve Mbikayi ne se sont pas bien séparés.

Après avoir fait dissidence avec Néné Nkulu Ilunga du regroupement politique AFDC-A à la suite du départ de leur leader du Front Commun pour le Congo(FCC), Steve Mbikayi ne s’est jamais montré tendre avec Bahati Lukwebo.

Malgré leur adhésion à l’Union sacrée de la Nation, leur relation ne s’est guère améliorée.
Ils se sont rendus coup sur coup, le premier empêchant au second d’être reconduit dans le gouvernement et ce dernier menant une campagne pour la dissolution du Sénat dont il est le Président.

Mais ils pourront mettre fin à leur bras de fer, le temps de battre campagne pour un second mandat pour le Président Félix Tshisekedi Tshilombo.

Lire aussi Gouvernement : C’en est fini pour Bahati, Nene Ilunga a déposé la liste des ministrables de l’AFDC-A

C’est Steve Mbikayi qui a été le premier à jeter le dévolu sur Fatshi pour porter le brassard de l’Union sacrée à la prochaine élection présidentielle.

Depuis janvier dernier, le Président national du PT mobilise, dans le cadre de sa « caravane patriotique » pour cette candidature.

A-t-il été pris au sérieux par ses anciens alliés de l’AFCD-A? Pas sûr car, il reconnaît que certains de ses anciens alliés l’ont traité de « flatteur».

Et, au lendemain de la désignation du Chef de l’Etat comme candidat Président de la République à sa propre succession par l’AFDC-A, il s’est moqué cruellement de Modeste Bahati.

Pour Steve Mbikayi, le choix du regroupement politique du Président du Sénat est motivé par un désir égoïste: celui d’occuper un poste au bureau de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI).

Qu’à cela ne tienne, ils vont devoir mettre de côté ce qui les oppose pour se lancer, au moment opportun, dans la campagne électorale pour Félix Tshisekedi.

ALT.

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

VACCIN « malembement »: Chronique littéraire du Prof Yoka

D’après mon patron le ministre en charge des Questions Statistiques et Tactiques, les chif…