Home Politique 35 ème Sommet de l’UA: Jean-Pierre Alumba suggère aux participants de mettre le développement des peuples africains au centre de leurs discussions

35 ème Sommet de l’UA: Jean-Pierre Alumba suggère aux participants de mettre le développement des peuples africains au centre de leurs discussions

5 min read
0
0

Par Jean-Pierre Alumba Lukamba, Directeur exécutif international de la Diaspora Africaine pour le développement

Les récents coups d’État militaires en Afrique ayant d’abord commencé au Tchad, ensuite au Mali, au Burkina Faso et récemment en Guinée Bissau sont des mauvais indicateurs de la gouvernance de certains Etats Africains, particulièrement les États Francophones.

Selon mes analyses, à la base de ces coups, je citerai la corruption, les détournements de deniers publics, le népotisme, les conflits électoraux, la mauvaise influence de la France et la présence de la Chine en Afrique, la précarité sociale, les mauvaises conditions sociales des militaires et l’opulence dans laquelle certains dirigeants Africains vivent à côté des populations très pauvres.

Pour le 35ème Sommet de l’Union Africaine qui commence ce samedi 05 février 2022, je suggères aux Chefs d’État et des gouvernements qui vont y participer, de mettre le développement du peuple au centre de leurs discussions, de s’unir pour l’avenir de l’Afrique.

Je sais que la question de l’admission de l’Israël comme membre observateur de l’Union Africaine sera à l’ordre du jour, et j’espère que ce sujet ne les divisera pas.

Je souhaiterai qu’ils maintiennent Israël comme membre observateur de cette institution car le peuple Africain a besoin du partenariat Israélo-Africain pour son développement dans les domaines de l’agriculture, de la technologie de l’information et de la lutte contre le terrorisme et des effets négatifs du changement climatique.

Je suis en route pour Addis Abeba afin d’être le témoin de la diaspora Africaine sur les discussions du 35 ème Sommet. J’espère que ce sommet ne portera pas uniquement sur des sujets habituellement traités mais également sur une discussion réelle en toute âme et conscience entre les différents Chefs d’Etats et des gouvernements et mettra le développement du peuple Africain au centre de leurs discussions avec un esprit d’unité.

Je salue la passation de pouvoir, qui va s’effectuer lors de ce Sommet, entre le président de la République Démocratique du Congo, Son Excellence Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo et le président du Sénégal, Son Excellence Macky Sall.

Je crois que la bonne gouvernance visible et palpable du Sénégal sera mise en application pendant son mandat à la tête de l’Union Africaine avec l’esprit des Pères fondateurs de cette institution tels que Hailé Sélassié, Kwame Nkrumah, Patrice Emery Lumumba, avec les réformes proposées par le Chef d’État Rwandais, Son Excellence Paul Kagame, ainsi que son modèle de discipline et sa rigueur.