Home Politique CENI: Le CASC invite Félix Tshisekedi à investir le bureau Denis Kadima

CENI: Le CASC invite Félix Tshisekedi à investir le bureau Denis Kadima

5 min read
0
0

Le Collectif d’action de la société civile (CASC) ne veut pas accorder de l’attention aux bruits de quelques organisations et/ou regroupements politiques, qui contestent l’enterinement des nouveaux membres de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) par l’Assemblée nationale.

Cette structure constituée des organisations formelles et des personnalités de la société civile demande plutôt au Président de la République, Félix Tshisekedi Tshilombo de faire sa part, en investissant urgemment le nouveau bureau de la Centrale électorale.

L’enterrinement, samedi 16 octobre 2021, des 12 sur 15 membres qui doivent composer le bureau et la plénière de la CENI n’en finit pas de défrayer la chronique.

Denis Kadima, président désigné par six confessions religieuses et contesté par la CENCO et l’ECC et son équipe peuvent compter sur le soutien du CASC.

Dans une déclaration faite à Kinshasa ce vendredi 22 octobre 2021, Joseph Nkinzo, président de cette structure, a lancé un appel aux parties prenantes au procèssus électoral à privilégier la paix sociale et à faire preuve de retenue.

Il encourage les forces vives de la Nation à se mobiliser pour la tenue des « meilleurs élections » en vue de mettre fin aux récurrentes crises politiques post- électorales.

Le CASC félicite les nouveaux animateurs de la CENI enterrinés par l’Assemblée nationale et formule des recommandations à l’endroit du Président de la République, de l’Assemblée nationale, du Premier ministre et de la société civile.

« En vue d’organiser, dans le délai Constitutionnel, des scrutins crédibles et transparents et d’éviter tout report ou glissement possible, le CASC invite: le Chef de l’Etat à investir d’urgence le bureau et la plénière de la CENI enterrinés par l’Assemblée nationale ; le Premier ministre à disponibiliser les ressources nécessaires au lancement du processus électoral ; l’Assemblée nationale à voter dans un bref délais possible la loi électorale, étant l’instrument de base dans la conduite du processus électoral en tenant compte des réformes tel que voulu par le peuple par le truchement de la société civile ; toute la société civile dans sa diversité à soutenir et accompagner ses acteurs désignés à l’Assemblée nationale et d’exiger de ces derniers la redevabilité le long de ce processus », a déclaré Joseph Nkinzo.

Cette déclaration tombe dans un contexte où une partie de la classe politique s’oppose à la composition du bureau et de la plénière de la CENI.

JPK

Load More Related Articles
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

RDC: OLPA plaide pour l’acquittement du journaliste Blaise Mabala, détenu depuis 152 jours

L’Observatoire de la Liberté de la Presse en Afrique (OLPA), ONG de défense et de promotio…