Home Politique Sankuru: Gabriel Loketo et l’Asbl UJDC redonnent du sourire aux femmes de Tshumbe

Sankuru: Gabriel Loketo et l’Asbl UJDC redonnent du sourire aux femmes de Tshumbe

7 min read
0
0

La journée internationale des droits des femmes 2022 aura été exceptionnelle pour les femmes de Tshumbe, une cité du territoire de Lubefu, dans la province du Sankuru. Elles ont reçu plusieurs pagnes pagnes, savons et autres dons de mains de Gabriel Loketo pour le compte de l’Asbl dénommée « Union des jeunes pour le développement du Congo » (UJCD) dont il est le coordonnateur national.

Ce geste est historique non seulement au regard de sa qualité mais aussi du fait que c’est la première fois qu’un jeune de la contrée, qui se cherche encore dans la vie, va à la rescousse de cette couche défavorisée de la population, à une période non électorale.

Gabriel Loketo est allé à l’encontre du conformisme qui veut que l’on puisse avoir des millions ou attendre les échéances électorales pour assister les siens.

Porteur de plusieurs projets de développement pour l’autoprise en charge et la création d’emplois pour les jeunes, il a effectué, du 28 février au 10 mars derniers, une tournée dans le territoire de Lubefu.

Bien qu’étant aussi Coordonnateur national adjoint chargé de l’implantation et suivi des nouveaux adhérents de l’Union pour la Nation Congolaise (UNC) de Vital Kamerhe, il a expliqué, partout où il est passé, qu’on ne peut pas attendre tout et toujours de la politique.

Il a encouragé la population Sankuroise en général et la jeunesse en particulier, à se prendre en charge, notamment en se lançant dans l’agriculture pour éviter de dépendre des hommes politiques.

De la parole à l’acte, Gabriel Loketo a lancé les travaux de plusieurs milliers d’hectares de champs de l’UJDC éparpillés à travers différents secteurs et villages du territoire de Lubefu et distribué des outils de travail aux membres de son ASBL.

Objectif : apprendre aux populations locales de nouvelles méthodes agricoles et mettre à leur disposition des outils de travail adaptés.

Le message des personnes vivant avec handicap à Fatshi

Pour revenir à la journée du 08 mars, il faut dire qu’après avoir parcouru de villages, Gabriel Loketo a réservé une surprise agréable aux femmes de Tshumbe. Celles-ci ont reçu de ses mains plus de 500 pagnes. Il leur a aussi remis de savons et une assistance financière.

Au cours de leurs échanges, les femmes vivant avec handicap lui ont fait part des difficultés auxquelles elles sont confrontées et surtout lui ont exprimé leur désolation suite à l’escroquerie dont elles s’estiment victimes de la part d’un groupe d’hommes handicapés.

En effet, les personnes vivant avec handicap de Tshumbe ont expliqué au Coordonnateur de l’Asbl UJDC que la somme de 20.000 USD mise à leur disposition par le Président de la République, Félix Tshisekedi Tshilombo lors de son passage dans cette cité dans le cadre de sa tournée dans le Grand Kasaï, a été détournée par une personne vivant avec handicap, en complicité selon elles, avec des autorités locales non autrement identifiées.

Elles ont indiqué que le Chef de l’État avait demandé à ce qu’une partie de cet argent soit utilisée pour l’achat de chaises roulantes et autres moyens de déplacement adaptés. Malheureusement, non seulement ces 20.000 USD auraient disparus, mais aussi et surtout, personne, même n’a pris le courage d’informer à Fatshi que l’argent qu’il avait laissé aux personnes vivant avec handicap à Tshumbe a pris une autre destination.

Qu’à cela ne tienne, l’Asbl UJDC a pris l’engagement de plaider auprès de toutes les personnes de bonne volonté au niveau national et même à l’étranger, pour une assistance aux personnes vivant avec handicap dans le territoire de Lubefu. Il y a urgence.

Junior Lomanga

Load More Related Articles
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Guerre d’agression: Des sujets rwandais se partagent de parcelles dans la zone occupée

L’alerte a été lancée par la société civile de Kibumba, en territoire de Nyirangongo…