Home Politique RDC: Corneille Nangaa lance son parti politique et dévoile ses ambitions

RDC: Corneille Nangaa lance son parti politique et dévoile ses ambitions

9 min read
0
0

Corneille Nangaa apolitique et expert électoral soumis au devoir de la réserve sur des questions politiques appartient désormais au passé. L’ancien président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) a présenté officiellement, ce samedi 25 février 2023, son nouveau parti politique dénommé «Action pour la dignité du Congo et de son peuple » (ADCP). Devant des milliers de militants réunis dans la salle Shobuzz à Kinshasa, il a déroulé son offre politique.

Changement de décors et de discours à la suite du changement de rôle. Aucun détail n’a été choisi à la légère pour la sortie officielle d’un nouveau parti politique qui vient s’ajouter à la pléthore déjà existant en République démocratique du Congo.
De chaises au protocole en passant par la sonorisation, tout a été parfaitement préparé pour faire de ce samedi une journée historique et inoubliable dans les annales de la politique congolaise.

Dès les premières heures de la matinée, la salle Shobuzz a commencé à vomir du monde pour une activité prévue à 10 h. Députés nationaux et sénateurs des partis amis, des anciens ministres et mandataires publics ainsi que des militants et cadres venus de différents coins de Kinshasa et de provinces se sont mobilisés pour écouter ce nouvel acteur politique.

Ils ne le regretteront jamais car, Corneille Nangaa Yobeluo ne les a pas déçus. Après la présentation du parti par le secrétaire général, il a présenté les grands axes de son offre politique.

Exigence du changement de cap pour la RDC

Le président national de l’ADCP a, d’entrée de jeu, signalé que lui et les membres fondateurs de ce parti ont décidé de le créer à cause de l’exigence du changement de cap pour la RDC.

« Nous avons à faire, a-t-il fait remarquer, à un peuple qui a vécu et vit au quotidien, au mieux la pauvreté, sinon la misère. Misère que j’ai personnellement palpée du doigt pour avoir été physiquement dans tous les 145 territoires de la République ».

Lire aussi Martin Fayulu, l’infatigable jusqu’auboutiste « soldat du peuple »

Pour lui, la refondation de l’État est devenue un impératif. Sans quoi, redoute-t-il, « des révoltes désordonnées, tout aussi improductives, pourraient s’autoriser de la faiblesse ou de l’absence de l’État pour parachever sa déliquescence ».

Croyant, Nangaa a fondé sa démarche sur le passage biblique d’ Esaïe 6:8 à travers lequel le prophète a répondu à l’appel de Dieu pour sauver son peuple en ces termes: « Me voici, Seigneur, envoie-moi ».

Un parti sous-tendu par la dignité

Réaliste, Corneille Nangaa est convaincu que « le salut du Congo ne viendra pas d’ailleurs, en tout cas ni de l’orient, ni de l’occident » mais des efforts des congolaises et congolais avec l’aide du Seigneur.

« Nous amenons, a-t-il poursuivi, l’homme congolais à penser non seulement à sa génération, mais aussi et surtout à l’héritage qu’il va léguer à celle d’après ».

Lire également Investi candidat Président de la République : Voici le discours de Matata Ponyo à la clôture du 1er congrès du « LGD»

Celui qui est surnommé «l’Aigle de l’Oriental » a expliqué que la dignité, entant qu’ attribut fondamental de l’être humain et une valeur essentielle de l’humanité, est la pierre angulaire de l’édifice ADCP.

« En substance, notre offre politique veut répondre à deux préoccupations majeures: le besoin impérieux de redressement de l’État congolais et de réhabilitation de la plénitude de ses fonctions régaliennes, à savoir l’armée, la police, l’administration et la justice afin de répondre aux exigences de ses ambitions géostratégiques(1); l’absolue nécessité de rompre avec l’extrême pauvreté qui avilit le peuple congolais et de lui redonner sa dignité à travers le travail qui est le vrai facteur de production des richesses et du bien être auxquels il a droit » , a-t-il dévoilé.

Des candidatures à tous les niveaux

S’agissant des élections, Corneille Nangaa a annoncé que son parti va présenter des candidatures à tous les niveaux.

« On l’aura compris, si l’objectif pour un parti politique est la conquête du pouvoir, l’ADCP n’envisage pas, pour sa part, la conquête du pouvoir pour le pouvoir. Elle porte une offre politique ambitieuse et réalisable. C’est la matérialisation de cette offre qui requiert la conquête du pouvoir de décision. Puisque nous parlons de conquête du pouvoir, il doit être clair que l’ADCP se prépare à présenter des candidatures à tous les niveaux », a précisé l’ancien président de la CENI.

Comme tout parti politique organisé, l’ADCP se prononcera sur le nom de son candidat à la prochaine élection présidentielle lors du congrès prévu dans les prochains mois.

Robert Djanya

Load More Related Articles
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Jean-Claude Baende à Jean-Pierre Bemba: « Je sais Je sais que tu as l’habitude de créer des conflits avec tout le monde »

Entre le député national Jean-Claude Baende et le vice-premier ministre de la Défense nati…