Home Economie Contrat chinois : Des jeunes manipulés projettent une manifestation anti IGF

Contrat chinois : Des jeunes manipulés projettent une manifestation anti IGF

4 min read
0
0

Une manifestation et un sit-in sont annoncés lundi prochain à Kinshasa devant les ambassades des États-Unis et de la Chine. Des informations concordantes renseignent qu’un groupe de gens mis mal à l’aise par le récent rapport de l’Inspection générale des finances (IGF) sur la bradation des minerais de la République démocratique du Congo au travers le contrat chinois serait à la manœuvre.

Leur objectif : faire croire à la communauté internationale que ce rapport ne serait pas crédible afin de maintenir le statut quo sur ce qui semble être l’un des contrats les plus opaques du siècle.

Les responsables des entreprises chinoises réunies au sein de la Sino-congolaise des mines (Sicomines) et leurs complices congolais n’ont littéralement plus dormi depuis les révélations de l’IGF sur la prédation des minerais congolaises à laquelle ils se sont livrés.

Alors que les discussions sont en cours pour définir la suite à donner à ce contrat, des jeunes congolais désoeuvrés et inconscients seraient utilisés pour un sale coup.

Ils seraient recrutés et manipulés pour manifester contre l’IGF lundi 27 février devant les ambassades de Chine et des États-Unis à Kinshasa.

Leur démarche est d’ores et déjà vouée à l’échec car, du sommet de l’Etat congolais au bas de l’échelle, il est de notoriété publique que le contrat chinois est une arnaque contre la RDC.

Pour rappel, les infrastructures promises par le Groupepent d’entreprises chinoises (GEC), notamment 3500 km de routes; 3500 km de chemins de fer; des infrastructures de voirie; 31 hôpitaux de 150 lits et 145 centres de santé ou encore des universités… en échange de l’exploitation des minerais d’une valeur de plusieurs milliards de dollars n’ont été ni construites, ni livrées. Entre temps, les entreprises chinoises ont exploité des minerais de plus ou moins 10 milliards de dollars américains.

Dans ce contexte, il y a de quoi se questionner si un congolais normalement constitué pourra manifester contre le rapport de l’IGF sur le contrat chinois.

Jean Perou Kabouira

Load More Related Articles
Load More By Admin
Load More In Economie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

RDC: Le gouvernorat de Kinshasa au centre d’une bataille entre Turcs et Indo-Pakistanais

A quelques heures de la fermeture des Bureaux de réception et de traitement des candidatur…