Home Politique Élections : Adolphe Muzito favorable à un glissement

Élections : Adolphe Muzito favorable à un glissement

5 min read
0
0

Alors que la Commission électorale nationale indépendante (CENI) est à la peine pour le déploiement des matériels électoraux et a sollicité du président de la République 4 antonov 26 et 10 hélicoptères, un candidat président de la République est ouvertement ouvert à un report des élections. Il s’agit d’Adolphe Muzito.

Depuis Kananga, dans la province du Kasaï central dans le cadre de la campagne électorale, le candidat numéro 24 s’est prononcé sur la question d’un éventuel report des élections.

« Comme je ne suis pas un devin, je ne sais pas vous dire s'il y aura ou pas les élections dans le délai. Je pense qu'il est probable que la CENI puisse demander un petit glissement, d'un mois. En principe, ça ne devrait pas poser un problème, quitte à aller tranquillement aux élections le mois prochain », a soutenu l'ancien premier ministre en réponse à une question lui posée par un participant à une séance d'université populaire.

Et de poursuivre que:

« Ça ne me dérangera pas qu'on les reporte d'un ou deux voire trois…»

Adolphe Muzito s’est voulu sincère, en ce qui concerne le respect du délai constitutionnel.

« Quant à l'organisation dans le délai, j'exprime un certain doute compte tenu des difficultés que cette institution a rencontrées. Les ressources financières pour le pays, parce qu'on aura supporté plus d'un milliard de dollars, ce n'est pas facile, de par mon expérience. Ce n'est pas facile pour un pays en situation de guerre. Un report d'un mois, deux ou trois mois, je trouverai ça logique. Nous sommes aussi habitués à des glissements », a martelé le président national du parti politique Nouvel élan.

Pour revenir à la demande des avions évoquée plus haut, il faut dire que la CENI a saisi officiellement le président de la République. Dans sa correspondance adressée au chef de l’Etat le 5 décembre 2023, le président de la Centrale électorale, Denis Kadima sollicite un appui logistique en termes de ressources aériennes supplémentaires afin de finaliser l’acheminement du matériel et des équipements électoraux vers les sites à accès difficiles.

« En effet, cette période du déploiement du personnel, du matériel et des équipements destinés au vote coïncide malheureusement avec la campagne électorale, le déficit en desserte aérienne et la pénurie du carburant. Par conséquent, la capacité de mobilité et d'intervention de la Centrale électorale est très réduite. Pour parer à cette situation, la CENI a urgemment besoin de 4 antonov 26 et de 10 hélicoptères, afin d'être capable de déployer ses cargaisons dans les délais », peut-on y lire.

Junior Lomanga

Load More Related Articles
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Kinshasa: De Kulunas d’un quartier populaire préparent une surprise au chef de la police provinciale

Des inciviques psychopathes qui distribuent la mort dans les rues de Kinshasa appelés comm…