Home Politique Politique: Léon Nguwa, le modèle d’un engagement politique désintéressé

Politique: Léon Nguwa, le modèle d’un engagement politique désintéressé

8 min read
0
0

A la faveur de la première alternance démocratique pacifique intervenue au sommet de l’Etat, la question du renouvellement de la classe politique se pose avec acuité en République démocratique du Congo. Au moment où les tractations se poursuivent entre le FCC et CACH en vue de la composition du gouvernement, on assiste à un brouillage des clivages idéologiques. Rentrant de plus en plus en politique, il est normal que les jeunes adoptent l’attitude et le comportement qui les rendent capables d’assumer de fonctions Etatiques.

Cadre de l’Union pour la Nation Congolaise(UNC), Léon Nguwa est le prototype de cette jeunesse qui est animée par un réel intérêt pour la chose collective, tellement il s’est battu pour l’alternance et la démocratie. Gros plan sur quelques épisodes du parcours de ce combattant de la liberté.

Son nom ne dit presque pas grand-chose à beaucoup de congolais mais pas son visage. Militant de première heure de l’UNC, il était présent à la quasi-totalité des manifestations organisées par l’opposition congolaise au cours de trois dernières années du dernier mandat de l’ancien Chef de l’Etat Joseph Kabila.

En effet, Léon Nguwa Wososa a fait partie du groupe d’étudiants qui avaient installé le parti de Vital Kamerhe à l’Université de Kinshasa(UNIKIN) au péril de leur vie.

Ainsi, il sera arrêté en mars 2015 alors qu’il imprimait des tracts pour appuyer Kamerhe en marge du procès qui l’opposait à Wivine Moleka devant la Cour Suprême. Il sera détenu pendant plus de neuf mois à l’Agence Nationale de Renseignements (ANR) où il a subi la torture et autres traitements dégradants. Transféré plus tard au parquet où il sera poursuivi pour outrage à la personne du Chef de l’Etat, il sera finalement acquitté par le Tribunal de paix de Lemba « faute de preuves », non sans avoir passé quelques mois au CPRK (Ex Prison de Makala).

Un  engagement sincère

Après sa libération, ce jeune qui se fait appeler « militant privé de Vital Kamerhe » n’abandonnera jamais son combat pour l’alternance et l’avènement d’un Etat de droit dans le strict respect des directives de son parti et de son Président National.

Entre temps, il va poursuivre son ascension au sein de l’UNC, passant du statut de militant à celui de cadre et occupant plusieurs fonctions dont ses fonctions actuelles  de Coordonnateur près le Secrétaire Général Adjoint chargé de la Zone Centre(Grand Kasaï).

Ayant frappé dans l’œil des dirigeants de son parti, Léon Nguwa a été nommé Conseiller chargé d’analyses économiques au Cabinet du Ministre du Budget Pierre Kangudia. Mais après le divorce entre ce dernier et Vital Kamerhe, il sera le premier de tous les membres du cabinet à démissionner avant même l’ultimatum de l’UNC demandant à ses membres de choisir de rester ou de partir.

A l’époque, ce natif du Sankuru ne cessait de clamer à ses proches qu’il ne fait pas la politique pour les postes mais plutôt pour l’idéal défendu par Kamerhe.

Par ailleurs, Léon Nguwa était à la base de la création de plusieurs structures de soutien à Vital Kamerhe à l’instar de la « Dynamique des Kamerhistes ».

Après la désignation de Martin Fayulu comme candidat de la coalition Lamuka à la dernière élection présidentielle, il était en première ligne de jeunes de l’UNC et de l’UDPS qui avaient exigé à leurs leaders de se retirer de l’accord de Genève.

Un modèle pour sa génération

Lui-même candidat aux législatives nationales dans la circonscription électorale de Lodja, il avait reçu la lourde charge de cordonner la campagne électorale de CACH dans la province du Sankuru et avait surpris ses électeurs en critiquant publiquement, pour la première fois, Lambert Mende, alors tout puissant Porte-parole du gouvernement, dans son propre fief.

Après la victoire de Félix Tshisekedi, cet économiste formé à l’Université de Kinshasa ne s’est pas laissé séduire par le luxe du pouvoir mais au contraire, il s’est activé dans ses tâches au sein de l’UNC. Sa loyauté envers le Directeur de cabinet du Chef de l’Etat est d’ailleurs prêchée comme modèle aux autres jeunes de ce parti qui, sont appelés à défendre leur leader et à soutenir son combat quelle que soit la situation dans laquelle il se trouverait.

Et le voir promu à un poste de responsabilité dans le prochain gouvernement ou dans une autre institution du pays ne serait que justice car, son engagement politique n’est plus à démontrer.

JPK

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

Jeux Africains 2019: Amos Mbayo fait voyager des clandestins dans la délégation officielle de la RDC au Maroc

Des athlètes venus de toute l’Afrique participent du 19 au 31 août 2019 à la douxièm…