Home Politique L’opposition républicaine légitime fustige les «dérives » du régime de Félix Tshisekedi

L’opposition républicaine légitime fustige les «dérives » du régime de Félix Tshisekedi

10 min read
0
0

L’opposition républicaine légitime hausse le ton contre la détérioration du tissu social et économique en République Démocratique du Congo.

Le chef de file de ce regroupement politique, Mgr Pierre Honoré Ngube Ngube a fait ce samedi 29 février 2020, l’autopsie de la première année de la gestion du pays par Félix Tshisekedi Tshilombo. Plus d’un mois après son point de presse tenu le 23 janvier dernier au cours duquel il a qualifié le bilan du Chef de l’Etat de totalement négatif, il est revenu à la charge, cette fois-ci, avec de chiffres et des arguments qui prouvent que la RDC va mal et que la crise multiforme est grave.

Hausse de prix et l’inflation par ci, la dépréciation de la monnaie locale par là, les opérateurs économiques ont du mal à faire leurs affaires. Les fonctionnaires de l’Etat eux, ont vu leurs conditions sociales se dégrader davantage à cause de l’impôt sur la rémunération professionnelle(IPR) qui leur prend 15% de leurs maigres salaires. La désolation est généralisée et elle n’épargne personne: magistrats, médecins, professeurs d’universités, et autres fonctionnaires de l’Etat.
«Pourtant le régime précédent n’avait que 3% de l’IPR pour la branche allant de 0 FC à 1944.100 FC», rappelle l’opposition républicaine en attirant l’attention sur le fait que la plupart des fonctionnaires ont un salaire de moins de 800 dollars, soit l’équivalent en Francs congolais de 1.360.000 qui rentre dans cette prévision légale.

Partant de ce constat, elle demande au Président de la République et au Gouvernement de revoir ce règlement. «C’est ici l’occasion de demander au régime du Président de la République Félix Tshisekedi et son gouvernement de revoir ce règlement de 15% qui cause de brouille dans tout le territoire national de la République. Dans le maigre salaire que le fonctionnaire touche, il paie encore 16% de TVA à chaque mouvement d’achat. C’est déjà une très grande contribution des fonctionnaires de l’Etat dans le trésor public; lui couper encore dans son maigre salaire 15% de l’IPR serait plus méchant et sans humanisme, sans considération du peuple congolais qui paie au total 31% de son salaire, chose impossible à vivre», a dénoncé Mgr Ngube Ngube.

Il soutient que la population congolaise ne se retrouve pas dans le changement prôné par l’actuel Président de la République. C’est pour cette raison que l’opposition républicaine légitime dit vouloir palper le changement de la vie quotidienne promis par celui dont la vision se résume à travers le slogan « le peuple d’abord».

Dans le même ordre d’idées, elle fustige le préjudice causé à la population de Kinshasa par les embouteillages causés par la construction des saut-de-mouton interminables, lesquels occasionnent une déstabilisation financière.

Alors que l’on assiste à des arrestations de responsables de sociétés engagées dans l’exécution de ces travaux, Mgr Ngube Ngube demande au Chef de l’Etat de s’occuper du développement integral de l’ensemble des 26 provinces de la RDC et à ne pas se focaliser seulement sur la ville de Kinshasa qui du reste, a un Gouverneur et un gouvernement provincial. «La dégradation en chute libre dans ce régime est très grave, voir chaotique et le peuple congolais gagne la vie semblable d’un animal», a-t-il argumenté. Ce, avant d’affirmer que le slogan « le peuple d’abord» devient « le ventre d’abord».

L’affairisme de la famille biologique de Félix Tshisekedi

A ce propos justement, l’opposition républicaine légitime indique que le régime de Fatshi rentre un peu plus chaque jour dans la médiocrité avec la litanie de scandales de détournement des fonds publics qui ont éclaboussé la présidence de la République. Pour y mettre fin, elle recommande au Président de la République de virer tous les membres de son cabinet auteurs de détournement et d’autres actes d’immoralité.

Selon l’opposition républicaine légitime, Félix Tshisekedi et sa famille biologique s’en donneraient au pillage de minerais dans le Grand Katanga dont le cuivre, cobalt, lithium, or etc. Leur stratégie consisterait à créer des sociétés parallèles et fantômes privées pour lui, sa femme, ses enfants, ses frères et soeurs, sa belle-famille, lesquelles sociétés sont accusées d’avoir pris la Gecamines en otage.

«C’est pourquoi l’opposition républicaine légitime dénonce avec courage et met en garde le Président de la République Félix Tshisekedi et sa famille par rapport à ce pillage de minerais au détriment du peuple congolais. Elle demande aux congolais en général et aux Katangais en particulier d’être vigilants et de barrer la route à ce pillage de nos richesses», a déclaré Mgr Ngube Ngube.

ALT.

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

Justice : Isabelle Tshombe explique à Rose Mutombo les contours de sa mission auprès de la Francophonie

La Ministre d’État à la Justice et Garde des Sceaux, Rose Mutombo a accordé ce mercr…