Home Economie Dossier fibre optique: Les congolais exigent, en majorité, des poursuite judiciaires contre les anciens gestionnaires(Les Points)

Dossier fibre optique: Les congolais exigent, en majorité, des poursuite judiciaires contre les anciens gestionnaires(Les Points)

8 min read
0
0

Des gestionnaires des sociétés chargées d’exécuter les travaux du programme de 100 jours du Chef de l’État étant écroulés en prison, ça sent l’odeur de la fin de l’impunité en RDC. Si le DG de Safrica Congo et consorts croupissent au CPRK( ex prison de Makala), l’opinion congolaise estime qu’ils doivent être rejoints là-bas par de nombreux anciens gestionnaires qui ont fait main basse sur les fonds publics. C’est le cas des anciens gestionnaires de la fibre optique qui ont visiblement de comptes à rendre à la justice étant donné la mauvaise qualité des services internet, laquelle a poussé l’Autorité de régulation de la poste et des télécommunications du Congo(ARPTC) à octroyer récemment à la société Liquid Telecom une licence de construction d’une station d’atterrissage de la fibre optique en République Démocratique du Congo.

Selon un sondage réalisé par Les Points,  à Kinshasa, Lubumbashi, Moanda, Matadi et Kolwezi sur un échantillon de 1000 dont principal point commun est d’être utilisateurs d’Internet pour de raisons professionnelles, 8 congolais sur 10, soit un peu plus de 81% de la population, exigent des enquêtes judiciaires sérieuses à l’encontre des anciens gestionnaires du ministère du PTNTIC et de l’ARPTC.

Félix Tshisekedi appelé à ne pas protéger les coupables

Voici les principaux enseignements de ce baromètre :
-La quasi-totalité des répondants (98,3%) sont d’accord pour dire que le marché de construction de la station ou le point d’atterrissage de Moanda a été attribué à plusieurs reprises à de sociétés fictives. Il s’agit entre autres de la société Smart ideas trading, montée à l’emporte pièce par un sujet indien qui n’avait introduit dans le dossier que son numéro de téléphone, son numéro de chambre d’hôtel et une adresse email pour toucher environ 12 millions de dollars pour de travaux qu’il ne réalisera jamais; de la société DORECO qui avait conclu un marché de 4,7 millions de dollars mais dont les paiements finaux sont allés jusqu’à 7 millions de dollars avec de travaux supplémentaires sur la base d’une procédure de commande non conforme aux normes réglementaires. A cela s’ajoute la tentative avortée de la création d’une structure appelée « Congo Câble » en 2015, ce qui prouve que la gestion de la fibre optique a été teintée, du début à la fin, de violations des normes en la matière.
-Si la décision prise par l’ARPTC d’octroyer de nouveau, à la société Liquid Telecom une licence de construction d’une station d’atterrissage de la fibre optique en RDC est soutenue par 65% des congolais, presque tous les répondants, 81% estiment qu’il faut commencer par des poursuites judiciaires à l’encontre de tous les gestionnaires de projets passes, question de les contraindre à restituer de sommes qu’ils avaient soutirées à l’État en vue d’une part, de servir d’exemple aux nouveaux gestionnaires et d’autre part, d’augmenter l’enveloppe prévue pour le nouveau projet.
-Soutenant que la question de la fibre optique et par ricocher celle de la qualité du service internet est nationale et touche toute la population, 74% des personnes interrogées sont pour l’organisation d’un procès populaire ( certains préconisent même sa diffusion en direct à la télévision nationale) et de condamnations exemplaires.
-Compte tenu de l’ampleur de dégâts que la mauvaise qualité de la connexion internet cause chaque jour aux congolais, 78% de la population ne souhaitent pas voir la décision du Chef de l’État de « ne pas fouiner dans le passé » influencer la justice dans ce dossier hautement sensible.
-Au contraire, ils affirment qu’il est du devoir du Président de la République d’instruire qui de droit pour l’ouverture rapide d’une enquête sur ce dossier et de prendre distance, le cas échéant, avec toutes les personnalités impliquées, qu’elles soient du FCC ou du CACH.
Sondage Les Points

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Economie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

RDC : Le ministre John Ntumba impliqué dans un détournement de près de 32 millions USD destinés aux travaux de 100 jours au Kasaï Central

Le programme de 100 jours du chef de l’État Félix Tshisekedi, a été un fiasco au Kas…