Home Politique Procès 100 jours : Le Caucus UNC Sankuru exige la libération immédiate de Vital Kamerhe

Procès 100 jours : Le Caucus UNC Sankuru exige la libération immédiate de Vital Kamerhe

3 min read
0
0

DÉCLARATION POLITIQUE DU CAUCUS UNC-SANKURU EXIGEANT LA LIBERATION IMMEDIATE ET SANS CONDITIONS DE L’HONORABLE VITAL KAMERHE, PRESIDENT NATIONAL DE L’UNC ET DIRECTEUR DE CABINET DU CHEF DE L’ETAT

Vital Kamerhe avec Gabriel Loketo, Rapporteur du Caucus UNC Sankuru

Nous, membres du Caucus UNC Sankuru, avons suivi avec attention le déroulement du procès du programme des 100 jours du Président de la République et avons constaté, comme la majeure partie de la population congolaise, que le Président National de l’UNC et Directeur de Cabinet du Président de la République, Dr Vital Kamerhe a prouvé son innocence. Par conséquent, nous faisons la déclaration suivante:

1. Le Caucus UNC Sankuru réitère son indéfectible soutien et sa totale loyauté à son Président national;

2. Le Caucus UNC Sankuru fustige la rapidité avec laquelle son Président national, Honorable Vital Kamerhe a été placé sous mandat d’arrêt provisoire et jugé en violation flagrante de ses droits de défense au cours d’un procès spectaculairement orchestré pour nuire à son image et à sa réputation d’homme d’État ;

3. Le Caucus UNC Sankuru dénonce avec force l’acharnement dont est victime son Autorité morale et met en garde les tireurs de ficelles de cette cabale politico-judiciaire;

4. Le Caucus UNC Sankuru constate l’impossibilité du Ministère Public et de la partie civile de présenter des preuves tangibles et palpables prouvant le détournement mis en charge de son Autorité morale ;

5. Le Caucus UNC Sankuru exige la libération immédiate et sans conditions de son Président national le Dr Vital Kamerhe, qui doit reprendre ses fonctions de Directeur de Cabinet de Son Excellence Monsieur le Président de la République Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, Chef de l’État ;
6. En marge du dixième anniversaire de notre parti UNC, le Caucus UNC Sankuru invite tous les membres de notre parti à la discipline et à observer une attitude de prières.

Fait à Kinshasa, le 19 juin 2020

Gabriel Loketo
Rapporteur

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

Crise politique en RDC : Shambuyi Kalala estime que l’esprit des accords FCC-CACH est largement dépassé par la réalité

La RDC est en crise. C’est une évidence. Les animateurs des institutions n’éme…