Home Politique Départ de Matata Ponyo du PPRD : Le regroupement politique ATIC recadre Ferdinand Kambere

Départ de Matata Ponyo du PPRD : Le regroupement politique ATIC recadre Ferdinand Kambere

7 min read
0
0

Depuis l’annonce de la démission de l’ancien Premier ministre Augustin Matata Ponyo du Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie (PPRD) et du Front Commun pour le Congo (FCC), certains gardiens des eaux infestées des crocodiles ont perdu le sommeil. C’est le cas de Ferdinand Kambere, Secrétaire permanent adjoint de la formation politique de Joseph Kabila.

Au cours d’une sortie médiatique, ce dernier a déclaré que Matata Ponyo avait quitté le PPRD depuis 2018 et qu’il a déjà créé son propre parti politique appelé ATIC, lequel n’a eu que trois députés nationaux à l’issue des élections de 2018.

En réaction à cette déclaration, le Président national de l’Alliance pour la Transformation Intégrale du Congo (ATIC), le Député national John Bupila dément formellement les allégations de Kambere.
Il se dit surpris de constater que sur le plan de la forme, il y a des erreurs intolérables dans la déclaration du Secrétaire permanent adjoint du PPRD.

D’abord, il a fait remarquer que Matata Ponyo n’a pas quitté le gouvernement en 2018, mais plutôt en 2016.
« Je tiens à dire ici que l’Alliance pour la Transformation Intégrale du Congo, ATIC en sigle, n’a pas été créée par Monsieur Matata en 2018. L’ATIC est le fait des personnalités politiques connues sur la scène politique congolaise. Des personnalités bien connues », a tenu à souligner John Bupila.

Pour éviter toute confusion, il a précisé qu’il ne s’agit pas d’un parti politique. « L’ATIC n’est pas un Parti politique, mais un regroupement politique formé de neuf Partis politiques avec à leur tête des personnalités bien connues. Je vais ici citer notamment monsieur Justin Kalumba, longtemps ministre sous le régime Joseph Kabila. Il est responsable du parti dénommé « Le Réformateur ». Il y a le parti DCR de Jean-Paul Nemoyato, qui est bien connu pour avoir été ministre. Il y a le parti PARADISO du Professeur Pascal Isombisho, qui a été ministre de la Fonction publique ici en République Démocratique du Congo ; il y a l’ANC de Franklin Tshamala, qui était vice-ministre au plan dans ce pays. Il y a aussi le parti Congo Valeur de Madame Gertrude Kitembo, actuellement Présidente de l’Assemblée provinciale du Maniema », a-t-il expliqué.

En ce qui concerne le nombre de députés nationaux que compte son regroupement politique, John Bupila assène que Ferdinand Kambere a menti en avançant le nombre de trois élus. « Monsieur Ferdinand Kambere s’est lourdement trompé et je lui demanderai à l’avenir, de ne pas s’engager sur un dossier qu’il ne connait pas. L’ATIC, ce jeune regroupement qui était créé à la veille des élections s’est engagé dans les joutes électorales de 2018 avec beaucoup de candidats sur toute l’étendue du territoire national. A la fin de ces joutes électorales l’ATIC a eu 12 députés nationaux et 7 députés provinciaux », a-t-il poursuivi.

Se voulant plus précis, il a renchéri que quatre de ces 12 députés nationaux ont été élus dans le Maniema, 2 dans le Bas-Uélé, 1 dans le Kongo Central, 1 à Kinshasa, 1 dans le Sud-Ubangi, 1 dans le Haut-Katanga, 1 dans le Tanganyika et 1 deputet national dans le Nord-Kivu. « Cela démontre de l’importance de l’ATIC sur l’échiquier politique national parce que nous avons été de l’Est à l’Ouest et du Sud au Nord », a conclu le Président national du regroupement politique ATIC.

ALT.

Dans la même catégorie

Démission de Matata Ponyo : Le PPRD se ridiculise davantage

RDC/politique : Nouveau Président de l’ATIC, John Bupila affûte déjà ses armes pour 2023

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

Gouvernement Sama Lukonde : Les principaux enseignements à retenir

Après deux mois d’une longue attente marquée par des rumeurs allant dans tous les sens, le…