Home Politique Saut-de-mouton et embouteillages à Kinshasa/Tshangu : Tout ça pour ça !

Saut-de-mouton et embouteillages à Kinshasa/Tshangu : Tout ça pour ça !

6 min read
0
0

Construits pour désengorger la circulation sur les artères principales de Kinshasa, les saut-de-mouton se révèlent être un gâchis d’argent, d’énergies et du temps pour rien.

C’est le constat qui se dégage des gigantesques embouteillages observés ces derniers jours principalement sur le boulevard Lumumba dans son tronçon compris entre le quartier Debonhomme et Pascal dans le district urbo-rural de la Tshangu, situé dans l’Est de la capitale congolaise.

« Tout ça pour ça! ». C’est la phrase que l’on entend souvent des usagers du boulevard Lumumba au passage des saut-de-mouton.
Que l’on soit piéton, véhiculé ou usager des transports en commun, on ne peut pas échapper aux embouteillages qui refusent de lâcher Kinshasa. Même les taxi motos appelés WEWA n’y échappent pas.

Pourtant, les saut-de-mouton construits sur le boulevard Lumumba à Debonhomme, au marché de la Liberté et à Pascal sont tous ouverts à la circulation. Construits dans le but de favoriser la fluidité du trafic entre le centre-ville(Gombe) et l’aéroport international de N’djili, ces éléphantesques ouvrages initiés par le Chef de l’État Félix Tshisekedi ne servent pas à grand chose.

Le problème est ailleurs

Depuis de semaines, les embouteillages ont repris droit de cité sur le boulevard Lumumba au point que l’on commence à se poser de questions sur l’utilité des saut-de-mouton.

A titre d’exemple, bien qu’étant le plus long saut-de-mouton de Kinshasa avec ses 300 mètres de long, 60 mètres de pont et 96 mètres de rampe du côté aéroport et 153 mètres du côté du centre-ville, celui du marché de la Liberté n’a pas réussi à rendre fluide la circulation entre l’entrée Pétro Congo et Entrée Kimbuta d’une part, et d’autre part, entre l’entrée Kimbuta et Pascal où se trouve un autre saut-de-mouton.

Ainsi, malgré l’inauguration, le 4 juin 2021 de cet ouvrage par le Ministre d’État en charge des Infrastructures et travaux publics, Alexis Gisaro Muvunyi, Tshangu a connu des embouteillages énormes le week-end dernier.

Toutefois, une petite lueur d’espoir vient du Directeur Général de l’Office des Routes(OR), Herman Mutima Sakrini, qui a annoncé à l’occasion, le démarrage imminent des travaux de construction d’une voie express reliant Mokali à l’aéroport international de N’djili.

Cette bonne nouvelle est-elle vraiment rassurante? Non, répond un ingénieur du bureau technique de contrôle (BTC), qui estime que le problème est ailleurs.
De son point de vue, « on peut beau aménager le boulevard Lumumba, construite des saut-de-mouton ou des passerelles. Aussi longtemps qu’il n’y aura pas de voies secondaires reliant Tshangu au centre-ville, les embouteillages seront le lot quotidien des Kinois ».

En attendant que les autorités compétentes comprennent cette réalité, la population de Kinshasa en général et de Tshangu en particulier continue de subir au quotidien les embouteillages malgré les fonds investis dans la construction de saut-de-mouton.

RD44

Lire aussi

Projet « Tshilejelu » et programme 100 jours : Ces similitudes qui appellent à la prudence

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

Éclatement de l’UNC: Baudouin Mayo va-t-il achever ce que Vital Kamerhe a entamé?

L’Union pour la Nation Congolaise (UNC) traverse une trouble crise. Se battant pour …