Home Politique Prévention des violences sexuelles : Fructueux échanges entre Rose Mutombo et la Ministre tchadienne de la femme

Prévention des violences sexuelles : Fructueux échanges entre Rose Mutombo et la Ministre tchadienne de la femme

4 min read
0
0

La Ministre d’État à la Justice et Garde des Sceaux, Rose Mutombo Kiese a tenu une séance de travail, mardi 17 août 2021, avec la Ministre de la femme, de la famille et la protection de l’enfance du Tchad, Mme Amina Priscille Longoh. La prévention des violences sexuelles basées sur le genre a été au centre de leurs échanges.

En mission officielle en République Démocratique du Congo, la ministre tchadienne de la femme, famille et la protection de l’enfance a partagé est allée s’acquérir, auprès de la ministre d’Etat à la Justice et Garde des Sceaux des dispositions prises par le gouvernement congolais pour la prévention et la prise en charge juridique des violences sexuelles basées sur le genre. Et, à entendre Mme Amina Priscille Longoh, elle est satisfaite des explications lui fournies par Rose Mutombo.

« Mme la ministre d’État qui elle-même est magistrate nous a bien entretenues, nous avons eu des échanges très fructueux. Elle a été très réceptive et nous avons partagé des expériences qui nous permettrons de prendre des dispositions et les répliquer au Tchad afin que la prise en charge pour les femmes ou pour les  victimes soit holistique », a-t-elle rapporté.  

Elle a renseigné que la situation de la femme au Tchad évolue très bien depuis les dernières décennies mais que comme à chaque fois qu’il y a de conflits, les femmes sont celles qui sont très marginalisées.

« Vous savez aussi que le Maréchal du Tchad est décédé au front il y a de cela quelques mois et qu’un conseil militaire de transition a été mis en place et qu’un gouvernement de transition a été aussi mis en place. Aujourd’hui le ministère du Genre est chargé de répondre à la politique du gouvernement en ce qui concerne la protection des femmes. Et dans cette perspective, nous sommes toujours à la recherche à des solutions adéquates pour nous permettre vraiment de protéger les femmes mais aussi de préserver leurs acquis », a conclu la Ministre de la femme, de la famille et la protection de l’enfance du Tchad, Mme Amina Priscille Longoh.

ALT.

DANS LA MÊME CATÉGORIE

Violences sexuelles et basées sur le genre: JHR/JDH balise le chemin de la collaboration entre Magistrats, OSC et journalistes

Kananga : 470 survivantes des violences sexuelles bénéficient des kits de réparation individuelle de la part de la Fondation Panzi

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

Vienne : José Mpanda a mené un lobbying pour le redémarrage du réacteur Trico II

Le Ministre de la Recherche Scientifique et Innovation technologique, Me José Mpanda Kaban…