Home Politique Redynamisation de la diplomatie : Fatshi et Sama Lukonde ayant approuvé, Lutundula sollicite l’accompagnement du Sénat

Redynamisation de la diplomatie : Fatshi et Sama Lukonde ayant approuvé, Lutundula sollicite l’accompagnement du Sénat

7 min read
0
0

Après avoir listé les principaux défis à relever et suggéré des solutions à apporter dans son secteur, le Vice-premier ministre, ministre des Affaires étrangères, Christophe Lutundula Apala a obtenu le soutien du Président de la République, Félix Tshisekedi et du Premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde. Il en est de même du Conseil des Ministres qui, lors de sa réunion du 4 août 2021, a approuvé sa feuille de route. Après l’exécutif, il s’est tourné vers le Parlement. Pour ce faire, il a été auditionné, samedi 02 octobre 2021, par les sénateurs membres de la commission économico-financière(ECOFIN). Il s’est engagé à leur remettre, dans un bref délai, un document écrit retraçant sa feuille de route.

Le chef de la diplomatie congolaise a éclairé la lanterne des membres de la commission ECOFIN du Sénat sur plusieurs questions. Elles ont porté entre autres sur les recettes publiques générées par le ministère des Affaires étrangères et les dépenses effectuées ; la situation des diplomates congolais à l’étranger et celle du personnel de la Centrale ou encore la situation des obligations de la RDC vis-à-vis des organisations internationales. Les sénateurs ont aussi voulu se faire une certaine idée des actions et réformes déjà initiées et à initier pour faire face à la problématique de l’image du pays à l’étranger qu’il faut redorer et la problématique de la nouvelle politique extérieure que le pays doit mener conformément à sa nouvelle diplomatie de développement.

Au sortir de son audition, Christophe Lutundula a salué l’esprit critique des sénateurs et promis de leur faire parvenir un document écrit contenant les grandes lignes de sa feuille de route.

« Les sénateurs ont fait de propositions très importantes. Ils ont été assez critiques. C’est normal. Je crois que c’est l’aspect critique qui fait les progrès. Nous allons essayer de rencontrer leurs préoccupations, très rapidement, par un document écrit, d’autant plus que notre feuille de route a déjà été approuvée par le Conseil des Ministres. Donc, selon les instructions du Chef de l’Etat, nous n’avons plus maintenant à tourner en rond. Avec le soutien du Chef de l’État, le soutien du Premier ministre et du Gouvernement, nous allons solliciter le soutien du parlement pour faire de changements», a-t-il déclaré.

Des instructions strictes données à la Chancellerie

Interrogé au sujet de ses tweets qui annonçaient une enquête en cours pour clarifier la situation de la consommation des recettes de la délivrance des passeports au niveau des différentes représentations diplomatiques de la RDC à l’étranger, le Vice-premier ministre des Affaires étrangères a expliqué ses motivations.

« Ça va de soi. Je suis arrivé. J’ai trouvé une situation avec des Passeports dans certaines missions diplomatiques et à la Centrale. J’ai trouvé aussi des placards qui n’étaient pas tout à fait bien. C’est normal aussi. Il faut faire un état des lieux si vous voulez trouver des solutions à des problèmes », a-t-il répondu.

Il a insisté sur le fait que des enquêtes vont se poursuivre dans toutes les missions diplomatiques sur ces recettes, sur la délivrance des visas et des passeports ainsi que sur les autres actes générateurs des recettes.
« Je profite pour réitèrer ce que j’ai dit: j’ai donné des instructions strictes à la Chancellerie, pour que tous les congolais qui ont versé de l’argent, qui ont payé le prix de passeport, qu’on leur établisse leurs passeports et qu’on les leur donne le plus rapidement. Quand je dis le plus rapidement possible, ce n’est pas dans deux mois. A partir de ce lundi », a martelé Christophe Lutundula Apala.

ALT.

DANS LA MEME CATÉGORIE

Sénat : Christophe Lutundula auditionné par la Commission ECOFIN

Diplomatie de développement : Christophe Lutundula à la rescousse des musiciens congolais?