Home Sécurité Fin du régime de notification dans l’achat d’armes: Grandissime victoire diplomatique pour la RDC

Fin du régime de notification dans l’achat d’armes: Grandissime victoire diplomatique pour la RDC

5 min read
0
0

La République démocratique du Congo peut désormais acheter et importer des armes et munitions pour sa défense sans aucune restriction. Le Conseil de sécurité des Nations Unies a voté, ce mardi 20 décembre 2022, une résolution qui met fin au régime de notification dans l’achat d’armes imposé à la RDC.

Proposée par la France, cette résolution a été votée à l’unanimité par 15 membres du Conseil de sécurité de l’ONU (CSNU).

Elle constitue une victoire diplomatique de taille pour le gouvernement congolais, qui ne peut plus désormais se plaindre de manque d’armement pour mettre fin à la guerre d’agression lui imposée par le Rwanda, qui soutient les terroristes du M23.

Le Conseil de sécurité des Nations Unies a adopté à l’unanimité aussi la résolution 2666 (2022) prorogeant jusqu’au 20 décembre 2023 le mandat de la MONUSCO.

Le Rwanda écrasé diplomatiquement

Il faut dire que depuis le déclenchement de la guerre d’agression, le gouvernement congolais a multiplié les démarches pour obtenir la levée des restrictions sur l’achat des armes.

Lire aussi Régime de notification d’achat d’armes: Christophe Lutundula met en garde contre des attaques aux institutions onusiennes et aux partenaires extérieurs

Le vice-premier ministre, ministre des Affaires étrangères, Christophe Lutundula Apala a, à cet effet, saisi le responsable du Comité des sanctions du Conseil de sécurité pour la République démocratique du Congo mis en place par la résolution 1533 (2004), le gabonais Michel Xavier Biang, au sujet des «Notifications préalables » pour l’acquisition des armes.

Le chef de la diplomatie congolaise a écrit notamment ce qui suit : « Je viens de saisir le président du comité des sanctions de l’ONU, le représentant permanent du Gabon auprès de cette organisation, qui a conduit la mission d’évaluation de ce comité dans la région des Grands lacs, pour lui de demander dans son rapport de mission de réhabiliter notre pays dans tous ses droits en tant qu’état souverain. Cela, en levant toutes les entraves injustes et sans raison objectives à la protection de son autorité territoriale ».

Lire également Agression de la RDC: Aux Nations Unies, Félix Tshisekedi accuse le Rwanda de défier la communauté internationale

Quelques semaines plus tard, sa démarche a abouti. Décidément, la diplomatie agissante de Félix Tshisekedi va écraser le régime de Kigali, de plus en plus en difficulté.

Déjà, les États-Unis, la France et l’Allemagne, ont condamné le Rwanda pour son soutien aux terroristes du M23.

Avec la fin du régime de notification sur l’achat des armes, Kinshasa est bien parti pour l’écraser aussi militairement.

Junior Lomanga

Load More Related Articles
Load More By Admin
Load More In Sécurité

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

RDC: 75,2% des recettes mobilisées au 16 mai par rapport aux prévisions

C’est ce que renseigne la Banque centrale du Congo (BCC) dans la note de conjoncture…