Home Politique Leadership féminin en RDC : Les femmes diplomates s’activent dans la lutte contre le changement climatique

Leadership féminin en RDC : Les femmes diplomates s’activent dans la lutte contre le changement climatique

4 min read
0
0

« Promouvoir l’implication des femmes et des filles dans la diplomatie congolaise, dans le contexte de lutte contre le changement climatique et la réduction des risques des catastrophes », tel est le thème autour duquel le Ministère des affaires étrangères de la République Démocratique du Congo a axé une journée de réflexion, samedi 12 mars 2022, avec les femmes diplomates.

Le point focal genre aux affaires étrangères, Elvie Muaba, a fait savoir que cette journée de réflexion est un honneur fait aux femmes et vise à passer un message sur les atouts dont elle dispose.

« En tant que première actrice de développement, les femmes constituent la majorité des travailleurs de première ligne dans les différents domaines en tant travailleuses, cultivatrices, soigneuses, innovatrices et organisatrices communautaires parmi les leaders nationaux les plus exemplaires et les plus efficaces dans la lutte contre le changement climatique », a-t-elle fait remarquer.

Cependant, a-t-elle fustigé, le constat est amère, la femme congolaise reste sous représentée dans l’espace politique de prise de décision concernant le changement climatique et dans la lutte pour la réduction des catastrophes naturelles.

Occasion faisant le larron, les femmes du ministère des affaires étrangères ont attiré l’attention des autorités congolaises dans le souci de présenter la situation réelle de la femme diplomate congolaise en général et en particulier dans les représentations au niveau central.

Présidant la cérémonie d’ouverture de cette journée de réflexion, le vice-ministre aux Affaires étrangères, Samy Adubango, a encouragé la femme diplomate à prendre plutôt conscience et poursuivre le combat pour l’égalité des chances tel que souhaité par le Président Félix Tshisekedi, consacré par ses pairs comme champion de la masculinité positive.

« Quel est vôtre apport pendant que vous cherchez à obtenir ce que vous voulez ? », a t-il interrogé les femmes diplomates.

Un cahier de charge contenant les différentes revendications des femmes diplomates a été, à cet effet, remis au Vice-ministre qui a promis de le remettre en main propre à Christophe Lutundula Apala, Vice-premier ministre des affaires étrangères, pour satisfaction.

O. Francis