Home Politique Culture d’excellence: La société PHC a primé ses meilleurs employés

Culture d’excellence: La société PHC a primé ses meilleurs employés

12 min read
0
0

C’est un cas d’école en République Démocratique du Congo. Le comité de gestion de « Plantations et Huilleries du Congo » (PHC) a fait de la valorisation du capital humain une de ses priorités.

Ambitionnant de faire de cette société un leader mondial, sa Directrice Gênerale, Monique Gieskes mise sur des pratiques durables et environnementales, tout en impactant positivement la vie sociale des communautés environnentes et surtout de ses employés.

C’est dans ce cadre qu’elle a reinstauré, en juin 2021, des prix mensuels de reconnaissance et de valorisation des efforts des employés, en primant les meilleurs d’entre eux.

Samedi 12 février 2022, PHC a atteint un autre niveau, en inaugurant, à Kin Plaza Arjaan by Rotana, les premiers Awards Annuels.

Des dizaines d’agents venus de trois sites de cette société basés à Lokutu(province de la Tshopo), Yalingimba (Provinc de la Mongala) et à Boteka (province de l’Equateur) et ceux de la Direction Générale basée dans la capitale ont reçu des distinctions pour la qualité de leurs prestations.

Témoins de l’événement : la Vice-premier ministre, ministre de l’Environnement et Développement durable, Eve Bazaiba, l’ancienne présidente de l’Assemblée nationale, Jeannine Mabunda et d’autres personnalités.

Pour ces premiers Awards, PHC a primé trois agents dans chaque catégorie de son personnel mais seul le premier de chaque catégorie a fait le déplacement de Kinshasa. Les autres ont reçu leurs prix dans leurs sites respectifs au cours de cette cérémonie qui y a été retransmise en direct par visio conférence.

Les catégories primées sont entre autres, les récolteurs, les ramasseurs, les sarcleurs, les émondeurs, les gestionnaires d’ateliers, les conducteurs d’engins, les administratifs, les Factory managers, les districts managers, la direction générale, les héros dans l’ombre etc.

48 000 tonnes d’huile produites en 2021

Créée en 1911 sous l’appellation des Huilleries du Congo Belge(HCB), qui deviendra Plantations Lever au Zaïre (PLZ) après l’indépendance jusqu’à 1997, la société de Plantations et Huilleries du Congo (PHC) est une société de droits congolais avec plus de 80% d’actions.
Depuis 2018, elle s’est assignée un nouvel objectif, à savoir l’agro-business, à travers des projets qui procurent une prospérité partagée.

Sur l’ensemble de ses concessions couvrant les provinces de la Tshopo, de la Mongala et de l’Equateur, PHC emploie directement plus de 6500 personnes(emplois directs) et emploie indirectement 9500 autres dans la production industrielle de l’huile de palme.

L’amélioration de la production est au rendez-vous depuis la mise en place de la nouvelle équipe dirigeante.

« Encore une fois depuis plusieurs années, sous une gestion congolaise, PHC a clôturé l’année 2021, la société a réalisé une production de 48 000 tonnes d’huile de palme contre 42 000 tonnes en 2020, soit une augmentation de 12 % d’année en année. Ce soir, nous voyons partager la prospérité que nous avons créée en 2021, en célébrant les employés qui ont rendu ce succès possible », a déclaré la Directrice Gênerale Monique Gieskes.

A l’en croire, chaque employé qui a reçu un prix a été sélectionné sur base des critères adaptés à sa condition particulière à travers un système à deux étapes. La première, par un comité sur le site et la deuxième, par le comité du délégué de la Direction Générale.

« Cela veut dire que les employés que nous célébrons ce soir sont les meilleurs des meilleurs du personnel du PHC », a-t-elle précisé.

Contribution efficace aux grands défis de développement

PHC ne se limite pas qu’aux ayant-droit c’est-à-dire à ses employés. Elle apporte aussi un appui aux besoins fondamentaux des populations locales.

A cet effet, elle dispose de 4 hôpitaux de référence, 4 centres de santé et 18 dispensaires gérés par ses équipes médicales.

Cette société a construit et entretient 70 forages à l’intérieur et à l’extérieur de ses sites, permettant de pourvoir au besoin en eau potable des communautés locales. Elle dispose de 17 écoles modernes de six classes incluant bancs et toilettes. C’est donc un véritable investissement dans le capital humain.

Elle exécute un programme de développement communautaire durable à travers la création des projets au sein des communautés locales avec l’ambition de devenir un incubateur de l’agro-industrie au sein des zones de son influence en vue de participer à leur développement.

« La société s’est engagée dans les objectifs environnementaux en ce qui concerne la protection des forêts et des zones de haute conservation. Ainsi, que plus de 100 milles hectares que constituent ses consessions, 25 % seulement sont exploités ; 75 % sont constitués de forêts libres dont la société a le devoir de protection, participant ainsi à la lutte contre le changement climatique », signale la Direction Générale de dans un communiqué.

Logiquement, PHC se félicite de compter, grâce au nouveau souffle insufflé depuis 2020 par le comité de gestion chapeauté par Monique Gieskes, « parmi les rares sociétés à avoir honoré son contrat social avec les communautés des lieux de son implantation en République Démocratique du Congo ».

Preuve qu’il ne s’agit pas d’un simple slogan, le représentant des communautés des zones d’implatation du PHC aux Awards 2021 a remercié la DG « pour avoir sorti la société de la morgue alors qu’on attendait son enterrement ».
Il a soutenu que faire partir l’actuelle équipe dirigeante c’est chercher « la mort subite » de cette société.

De son côté, la Vice-premier ministre de l’environnement et développement durable, Eve Bazaiba, a félicité les dirigeants de PHC pour le travail abattu dans la pérennisation de cette société que l’on peut à juste titre considérer comme la Gecamines des provinces dans lesquelles elle est implantée.

Elle les a encouragés à poursuivre les réalisations au bénéfice des populations locales.

RD44

Load More Related Articles
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

RDC: légère baisse des prix des carburants dans la zone ouest

A travers un arrêté signé le 23 mai 2024, le vice-premier ministre ad intérim de l’E…